Abonnez-vous pour 1€

La maison de Marc Dutroux à Marcinelle transformée en lieu de mémoire: «C’est ce que nos filles auraient voulu»

Vidéo
Un projet construit avec les parents de Julie et Mélissa.
Un projet construit avec les parents de Julie et Mélissa. - D.R.

Les parents de Julie Lejeune et Mélissa Russo ont été consultés, dès le départ, pour la conception de ce projet. Les sensibilités de chacun ont été entendues et les proches des petites victimes ont pu alors façonner ce mémorial, entre terre et ciel, pour qu’on se souvienne « positivement » de leurs filles.

« Tout d’abord, nous avons dû décider si nous voulions que cette maison soit détruite », expliquait Gino Russo, le papa de Mélissa. « Ce n’était pas évident. Il est difficile de se dire qu’un lieu ‘historique’ allait disparaître. Nous en avons discuté, très longuement. Et nous avons fini par nous dire qu’il était préférable que ce lieu soit transformé en lieu de mémoire. À partir de là, nous avions le champ libre pour imaginer à quoi pourrait ressembler ce mémorial. »

Finalement, c’est un projet qui aura longtemps mûri, qui aura pris le temps qu’il faut pour aboutir à cet espace de mémoire, noble et doux. « un peu de douceur, malgré les atrocités vécues par ces enfants », soufflait Jean-Denis Lejeune.

Le sous-sol de la maison sera conservé : « Il reste encore des choses à clarifier, peut-être que ce sous-sol sera utile… », explique Gino Russo.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo