Abonnez-vous pour 1€

Mâchoire, orbite et nez cassés: une habitante de Louvain de 26 ans se dit victime de violences policières après une intervention

Illustration
Illustration - Belga Image

L’avocat de la jeune femme, Me Alexander Hamels, indique que sa cliente est « choquée par l’attitude défensive » des forces de l’ordre. Le porte-parole de la police, Marc Vranckx, affirme que les images en question ont été enregistrées et font partie de l’enquête ouverte au Comité P.

M. affirme qu’elle a été arrêtée dans son kot samedi dernier par la police qui avait été appelée par une voisine ayant cru voir des traces de sang dans l’habitation de la jeune femme. Celle-ci aurait été informée au poste de police qu’elle serait détenue pour le reste de la journée sans motif, ce à quoi elle s’est opposée. Les agents se seraient alors montrés violents au point que M. s’est retrouvée avec une mâchoire, une orbite et un nez cassés.

« Nous avons entre-temps déposé des plaintes disciplinaires auprès du Comité P, du Service de Contrôle Interne de la zone de police de Louvain et de l’Inspection Générale de la police fédérale et de la police locale », déclare encore Me Hamels. « Une plainte a également été déposée contre les agents impliqués, et nous avons demandé à inspecter le dossier de ma cliente à la zone de police de Louvain, et à fournir les images vidéo. À ce jour, la zone de police de Louvain n’a pas autorisé l’accès au dossier et a refusé de faire transférer les images vidéo ».

« Les images en question ont été stockées et soumises au Comité P », a déclaré le porte-parole de la police Marc Vranckx. « Nous attendons maintenant la décision du Comité P. Ces images font partie de l’enquête et nous ne sommes donc pas autorisés à les soumettre comme ça. En attendant, nous coopérons de manière transparente à l’enquête et nous attendons avec confiance les résultats ».

Notre sélection vidéo