Polémique pour l’ancienne star de «Affaire conclue»: Pierre-Jean Chalençon a-t-il organisé des dîners clandestins? (vidéo)

Vidéo
Polémique pour l’ancienne star de «Affaire conclue»: Pierre-Jean Chalençon a-t-il organisé des dîners clandestins? (vidéo)
Capture vidéo

Ce vendredi soir, M6 a diffusé un reportage en caméra cachée dans un lieu présenté comme « un restaurant clandestin situé dans les beaux quartiers », où les participants et les serveurs ne portent pas de masques et ne respectent pas les gestes barrières.

La chaîne s’est aussi procuré des images d’une soirée payante, où des dizaines de convives apparaissent sans masque, certains se faisant la bise. L’un des organisateurs interviewés, présenté comme « collectionneur », affirme en voix off déguisée : « j’ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministres. Alors ça me fait doucement rigoler. On est en démocratie. On fait ce qu’on veut ».

La polémique a été très relayée sur les réseaux sociaux, notamment sous le mot dièse #OnVeutLesNoms, sur Twitter. Et des internautes ont analysé les images pour pouvoir reconnaître certaines personnalités. Un nom est ressorti plus que d’autres. Celui de Pierre-Jean Chalençon. L’ancien acheteur vedette de « Affaire Conclue » a-t-il participé à ce genre de soirées ? Il a tenu à répondre à un internaute de manière claire : « Totalement faux et calomnieux… !!!!! », écrit-il en réponse à un fan qui indiquait « être déçu » du comportement de Pierre-Jean Chalençon « si cela s’avérait vrai ».

Des explications qui n’ont pas convaincu d’autres personnes qui ont ressorti une autre publication Instagram dans laquelle le chef Christophe Leroy conviait des clients à un repas au Palais Vivienne propriété de… Pierre-Jean Chalençon. Une histoire qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

Notre sélection vidéo

Les commentaires sont momentanément indisponibles sur certains articles. Nous nous efforçons d'y remédier le plus rapidement possible. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.