« Top chef 2021 », épisode 8 : deux éliminés volent la place d’un candidat… et tout bascule !

Bruno et Pierre ont été redoutables pour leur grand retour.
Bruno et Pierre ont été redoutables pour leur grand retour. - Capture d’écran M6 / RTL

Comme chaque semaine, Ciné-Télé-Revue vous propose un récapitulatif des moments les plus marquants de cette douzième saison de « Top Chef ».

Le plus beau plat n’est pas toujours le meilleur…

Lors de la première épreuve, les sept candidats toujours en lice ont cuisiné pour le chef Christophe Pelé. Leur défi était de proposer un plat de street-food gastronomique. Le cuisinier-juge a dû éliminer d’entrée de jeu le plat le moins visuel de tous. Malheureusement, pour Chloé et Mohamed, la sentence fut irrévocable. Avec leur kebab végétarien au céleri et à l’ananas, les deux cuistos étaient partis sur une bonne piste… jusqu’à ce que leur manque de communication ne leur fasse défaut au moment du dressage, peinant à se mettre d’accord sur la composition de leur assiette. Dommage !

Les deux Rouges ont donc cédé leur place à Baptiste et Sarah (les premiers au visuel), Arnaud et Thomas (deuxièmes) et Matthias (troisième). Mais ce classement a été chamboulé, lors de la dégustation. Avec leur tacos galette et currywurst, les Violets sont passés de la première et la deuxième place. Matthias, lui, a été propulsé sur la plus haute marche du podium, grâce à sa ballottine de farce de lieu jaune, en mode fish and chips. Quant à Arnaud et Thomas, ils ont loupé de peu la qualification, terminant en troisième position de l’épreuve avec leurs nuggets de caille et cabillaud. La sous-cuisson de leur caille a vraisemblablement été fatale.

Bruno et Thomas renaissent de leurs cendres

La seconde épreuve a ainsi été disputée par Mohamed et Chloé de la brigade rouge face à Arnaud et Thomas de la brigade jaune… sauf que pour la première fois de la saison, les candidats ont dû se la jouer perso et laisser tomber leurs manchettes de couleur. Les compteurs ont été remis zéro et chacun a joué pour sa pomme. Une règle d’autant plus cruelle que l’épreuve était d’emblée éliminatoire et que face aux quatre chefs, deux anciens candidats ont fait leur apparition, pour espérer les détrôner et réintégrer le concours. Définis comme étant les deux meilleurs éliminés par le jury, Pierre et Bruno ont eu droit à une seconde chance. Rappelons qu’en 2019, le grand gagnant de la saison 10 Samuel Albert avait lui aussi eu l’opportunité de revenir dans la course, après avoir été évincé de la compétition. La place à prendre n’était donc pas négligeable.

Pour retrouver les cuisines de « Top Chef » ou pour sauver leur peau, les six challengers ont dû réaliser un dessert à base de lait. René et Maxime Meilleur, chefs autodidactes trois étoiles, les ont épaulés durant leur préparation. Hélène Darroze, Michel Sarran et Philippe Etchebest ont ensuite pu déguster à l’aveugle les créations des candidats et embaucher leur préféré.

Pierre a directement été sélectionné par Michel Sarran. L’ex-éliminé a séduit le chef de la brigade jaune avec son siphon de lait de riz, accompagné d’un dulce de leche, d’une glace au yaourt de brebis et d’un gâteau vapeur au lait de chèvre. Des goûts francs et culottés qui ont payé et qui ont permis à l’ancien Violet de débarquer au sein de la team jaune.

L’ancien poulain de Michel Sarran, Bruno, a ensuite été plébiscité. Philippe Etchebest et Hélène Darroze se sont battus pour l’avoir au sein de leur équipe. Bruno s’est finalement tourné vers la team bleue du chef Etchebest. Rappelons qu’il avait débuté sa carrière de cuisinier il y a quinze ans, aux côtés du Meilleur ouvrier de France. Un retour aux sources qui fait du bien. Le choix d’Hélène Darroze s’est ainsi tourné vers l’ex-Jaune Thomas et son bol de céréales sans céréales.

Puis, les chefs Meilleurs ont dû sélectionner aux eux seuls le deuxième candidat de la team rouge. Avec ses tuiles de peau de lait, son crémeux infusé au foin et son riz au lait à la fleur d’orangé, Mohamed a réveillé les papilles des deux chefs invités, qui lui ont permis de retrouver sa maman Darroze. Quant à Arnaud, il a également été désigné par Maxime et René Meilleur comme étant le futur candidat solitaire de la compétition. Il n’appartiendra donc à aucune équipe et devra mener sa barque seul.

L’hécatombe chez les filles

Vous l’avez compris : Chloé de l’équipe rouge n’a malheureusement su convaincre aucun chef avec sa panna cotta au lait fumé et son sorbet de fromage blanc. Après les éliminations de Pauline et Charline les deux semaines précédentes, c’est un nouveau coup dur pour les filles de la saison ; Sarah, de la brigade violette, étant désormais la seule amazone dans cette jungle masculine.

En résumé, voici la nouvelle composition des quatre équipes :

- Brigade rouge (Darroze) : Mohamed et Thomas

- Brigade bleue (Etchebest) : Matthias et Bruno

- Brigade jaune (Sarran) : Pierre

- Brigade violette (Pairet) : Sarah et Baptiste

- Candidat solitaire : Arnaud

La semaine prochaine…

Les candidats seront jugés par le chef trois étoiles Christian Le Squer, sur trois bouchées gastronomiques en mode entrée-plat-dessert. Puis, les jeunes cuistos auront rendez-vous au ministère de la Transition écologique. Mauro Colagreco, propriétaire du « Mirazur », élu meilleur restaurant au monde en 2019, demandera aux participants de réaliser un plat visuellement choquant, évoquant un message fort. La ministre française de la Transition écologique, Barbara Pompili, sera également présente pour déguster les assiettes.

Notre sélection vidéo