Abonnez-vous pour 1€

De Caroline Désir, la bonne élève, à Maggie De Block, cancre de la classe: voici les bulletins de nos ministres face à la crise du coronavirus

De Caroline Désir, la bonne élève, à Maggie De Block, cancre de la classe: voici les bulletins de nos ministres face à la crise du coronavirus

Il faut reconnaître que la carte des personnalités politiques belges a été secouée, bouleversée même, par cette année de pandémie. Après un travail journalistique minutieux, nous avons décidé d’attribuer une cote aux seuls ministres dont les compétences ont été directement confrontées au Covid.

Caroline Désir (PS), ministre de l’Education 6,9/10

+ Elle a trouvé (la plupart du temps) le ton juste pour un secteur très difficile et très susceptible, où il est dangereux de franchir la ligne avec les parents, les enfants, les syndicats. Elle a défendu l’enseignement avec douceur mais efficacité, sans coup férir.

+ Sa volonté, presque son « obsession » (dans le sens positif du terme) partagée avec son ministre-président, Pierre-Yves Jeholet (MR) de garder les écoles ouvertes. Ce que n’ont pas réussi nombre de ses collègues étrangers (Allemagne, Hollande, Royaume-Uni, etc.).

- L’enthousiasme de son collègue néerlandophone, Ben Weyts (N-VA… A moins qu’il ne s’agissait de roublardise), a parfois donné l’impression que Caroline Désir subissait trop les événements, qu’elle était souvent sur la défensive. Au fil des mois, elle s’est affirmée et a rétabli l’équilibre.

Maggie de Block (Open VLD), ex-ministre de la Santé 2,5/10

+ Le premier confinement a peut-être été tardif par rapport aux vacances de carnaval tant redoutées, mais le pays n’a pas sombré au niveau des soins de santé comme l’Italie ou l’Espagne.

- Elle a fort sous-estimé le virus dans un premier temps (« une grippette »). Mal conseillée ou mauvaise prise en compte des avertissements ?

- Rapidement désavouée après plusieurs bourdes, notamment communicationnelles, elle ne pouvait plus être la ministre de la Santé qu’elle était depuis 2014. En retrait des grandes décisions et sans réel pouvoir dans les arbitrages.

>> Découvrez les bulletins de nos ministres face à la crise.

>> Cette crise a-t-elle été bien gérée en Belgique ? Nos experts donnent leur avis  !

Notre sélection vidéo