Abonnez-vous pour 1€

Ligue des champions: «Comme face à la Juventus, Porto pourrait encore créer la surprise», selon Mathieu Istace

Photonews
Photonews

Ce quart de finale, en plus délocalisé à Séville (aller et retour), oppose deux clubs largués en championnat (Porto est deuxième à 8 points du Sporting, Chelsea est cinquième à 23 unités de Man City)…

Mais ces deux équipes ne sont pas arrivées à ce stade de la compétition par accident. En poules et en huitièmes, elles ont prouvé qu’elles sont à leur place. Au tour précédent, Porto a sorti la Juventus et Chelsea, tout de même, l’Atlético Madrid.

Des succès à mettre en grande partie au crédit des deux entraîneurs ?

En tout cas, ils font du bon boulot. Sergio Conceiçao a confirmé ce qu’on savait déjà en Belgique depuis longtemps : c’est un leader charismatique et ça rejaillit sur ses joueurs qui se battent pour lui. Le Portugais a su grandir progressivement, patiemment comme coach. En face, Thomas Tuchel a su remettre Chelsea sur les bons rails après le licenciement de Frank Lampard fin janvier. Hormis le gros couac de ce week-end (2-5 contre West Brom), les Blues sont redevenus très costauds et n’encaissent quasiment pas (7 buts – dont 5 samedi donc – en 15 rencontres) car même les attaquants défendent sans compter leurs efforts. Après tout, cette dégelée face aux Baggies pourrait être arrivée au bon moment et s’avérer salutaire.

Sur qui miseriez-vous une petite pièce ?

Sur Porto. Je pense que les Portugais, comme face à la Juve, peuvent créer la surprise. Cette formation défend plutôt bien, notamment avec Pepe (38 ans) en patron de l’arrière-garde, sait surgir au bon moment et rentabilise ses phases arrêtées. Même privés de leurs deux meilleurs buteurs (Sergio Oliveira et Mehdi Taremi sont suspendus), les Dragons seront redoutables et d’autres individualités, comme Jesus Corona ou Moussa Marega, pourraient en profiter pour se mettre en lumière.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo