Abonnez-vous pour 1€

«Il ne regrette pas d’avoir rejoint l’Etat islamique»: une journaliste espagnole a rencontré Jadaoun, le terroriste verviétois

Une journaliste espagnole a rencontré Jadaoun en prison: elle raconte.
Une journaliste espagnole a rencontré Jadaoun en prison: elle raconte. - D.R.

Il est certainement un des visages les plus connus du djihad, en tout cas chez nous. Avec ses yeux bleus pénétrants, sa froide détermination, le Verviétois Tarik Jadaoun a menacé plusieurs fois l’Europe d’attentats, dans le cadre du califat qu’il avait rejoint en 2014.

Arrêté en juillet 2017 et condamné à la mort par pendaison en mai 2018, Abu Hamza Al-Belgiki – son nom de combattant – croupit pour le moment dans une prison irakienne. C’est là que la journaliste espagnole Pilar Cebrián l’a rencontré, en octobre 2018 et en février 2019.

> Des entretiens qu’elle a compilés dans un livre qui vient de paraître. « Quand je l’ai rencontré, sa voix et son discours semblaient perdus, déprimés, épuisés. »

> Elle évoque un homme mentalement abattu mais aussi toujours radicalisé.

Notre sélection vidéo