Abonnez-vous pour 1€

«Il ne regrette pas d’avoir rejoint l’Etat islamique»: une journaliste espagnole a rencontré Jadaoun, le terroriste verviétois

Une journaliste espagnole a rencontré Jadaoun en prison: elle raconte.
Une journaliste espagnole a rencontré Jadaoun en prison: elle raconte. - D.R.

Il est certainement un des visages les plus connus du djihad, en tout cas chez nous. Avec ses yeux bleus pénétrants, sa froide détermination, le Verviétois Tarik Jadaoun a menacé plusieurs fois l’Europe d’attentats, dans le cadre du califat qu’il avait rejoint en 2014.

Arrêté en juillet 2017 et condamné à la mort par pendaison en mai 2018, Abu Hamza Al-Belgiki – son nom de combattant – croupit pour le moment dans une prison irakienne. C’est là que la journaliste espagnole Pilar Cebrián l’a rencontré, en octobre 2018 et en février 2019.

> Des entretiens qu’elle a compilés dans un livre qui vient de paraître. « Quand je l’ai rencontré, sa voix et son discours semblaient perdus, déprimés, épuisés. »

> Elle évoque un homme mentalement abattu mais aussi toujours radicalisé.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo