Abonnez-vous pour 1€

Impossible d’enfermer les détenus au commissariat de Grâce-Hollogne: il n’y a plus aucune cellule aux normes!

La police de Liège dispose de 17 cellules individuelles et de deux collectives.
La police de Liège dispose de 17 cellules individuelles et de deux collectives. - Photo prétexte D.R.

Comme quelques autres petites zones de police de l’arrondissement judiciaire, celle de Grâce-Hollogne/Awans (GHAWA) ne dispose pas de cellules permettant de maintenir de suspects en « garde à vue » durant 24 ou 48 heures. Les deux seules cellules qui existent au sein du commissariat de la rue de Jemeppe… ne répondent en effet plus à aucune norme.

►► Les détenus sont donc conduits à Liège, ce qui fait naître des tensions : explications

►► La police liégeoise a dit qu’elle ne voudrait plus les prendre en charge : nos informations

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo