Abonnez-vous pour 1€

Une coalition de petites entreprises américaines veut briser le monopole d’Amazon

Une coalition de petites entreprises américaines veut briser le monopole d’Amazon
Belga Image

Pour ce libraire et toute la coalition baptisée « Small Business Rising » (« Les petites entreprises vent debout »), il est urgent que le gouvernement reprenne la main, et écrive lui-même les règles du jeu du commerce en ligne.

« La mainmise d’Amazon sur l’e-commerce est l’une des principales menaces que doivent affronter les commerces indépendants », souligne la nouvelle organisation dans un communiqué publié mardi, au nom d’une vingtaine d’associations professionnelles (épiceries, quincailleries, librairies…), qui représentent plus de 60.000 entreprises aux États-Unis.

Elle appelle Washington à freiner l’expansion du géant des technologies et de la distribution, et même à le casser en plusieurs morceaux moins menaçants.

Leurs plaintes ne sont pas nouvelles, mais elles ont plus de chances de se faire entendre après une année de pandémie qui a largement enrichi Amazon et alors que l’opinion publique et celle des élus semblent tourner en leur faveur.

Surtout, les autorités fédérales enquêtent depuis longtemps sur la domination de pans entiers de l’économie par ces firmes de la côte Ouest. En octobre dernier, un groupe de travail de la Chambre des représentants a publié un dossier accusant les Gafa d’abus de position dominante.

« Small Business Rising » approuve les conclusions de ce travail parlementaire qui a montré qu’Amazon « demande des commissions exorbitantes, impose des conditions étouffantes et soutire des données de grandes valeurs de fabricants et de commerçants indépendants pour les utiliser sur sa plateforme. »

Notre sélection vidéo