Abonnez-vous pour 1€

Au Brésil, une fausse infirmière s’est fait plus de 5000 euros en administrant de faux vaccins à plus de 50 hommes d’affaires

Au Brésil, une fausse infirmière s’est fait plus de 5000 euros en administrant de faux vaccins à plus de 50 hommes d’affaires
Photonews

Cláudia Mônica Pinheiro Torres est aide-soignante pour personnes âgées. Durant le mois de mars, elle s’est faite passée pour une infirmière et a administré un faux vaccin anti-Covid a plus ou moins 57 personnes, rapporte un média brésilien.

Sur des images de vidéosurveillance, on peut voir la Brésilienne en blouse d’infirmière, entrant dans une maison de luxe d’un riche homme d’affaires. Elle administrait un sérum physiologique à la place du vaccin.

Elle facturait la piqûre un peu plus de 90 euros, pour un total donc plus de 5000 euros. La femme a été accusée de « falsification, corruption ou altération de produits destinés à des fins thérapeutiques ou médicinales. »

Au Brésil, la police a déjà mené des opérations contre plusieurs personnes qui administraient illégalement des vaccins. Les policiers enquêtent sur l’origine de ces vaccins vendus, afin de déterminer s’ils sont en réalité falsifiés ou importés illégalement. L’arrestation de Cláudia Mônica Pinheiro Torres a permis de mener des perquisitions chez des hommes d’affaires organisant cette fausse administration de vaccins. Les responsables ont été arrêtés et risquent jusqu’à 15 ans de prison.

Notre sélection vidéo