30.000 clients "lésés" par un décodeur Proximus: "Une communication inacceptable de l’opérateur", dit Test-Achats

@DR
@DR

Test Achats a pris connaissance du courrier que Proximus a adressé à tous les consommateurs qui avaient été propriétaires d’un décodeur V3 et qui ont répondu positivement à l’offre commerciale de l’opérateur télécom à la suite de ses courriers de mai et juin 2016. Test-Achats estime que les termes du courrier sont « inacceptables ». « L’opérateur télécom donne en effet l’impression aux consommateurs concernés que ceux-ci doivent eux-mêmes prouver leur dommage », explique Test-Achats dans un communiqué.

Selon Test-Achats, le courrier stipule que « la possibilité est donnée à tous les clients concernés de faire partie du groupe de consommateurs qui considèrent qu’ils auraient subi un dommage suite à notre présentation de cette offre, et d’apporter la preuve d’un éventuel dommage. Pour cela, il convient d’envoyer une lettre ».

« Or absolument rien n’oblige les consommateurs à prouver leur dommage. Il leur suffit simplement d’avoir été propriétaire d’un décodeur V3 et d’avoir répondu positivement à l’offre commerciale de Proximus suite à ses courriers de mai et juin 2016. S’ils sont dans ce cas, ils doivent simplement adresser un courrier au greffe civil de la cour d’appel de Bruxelles avant le 9 mars », explique l’organisation de défense des consommateurs.

Proximus ajoute donc « à tort une condition pour pouvoir participer à l’action collective qui n’est pas prévue dans l’arrêt de la cour d’appel ».

Notre sélection vidéo