Abonnez-vous pour 1€

Jasper Philipsen loue ses coéquipiers après sa victoire au GP de l’Escaut: «le train a été super»

Jasper Philipsen loue ses coéquipiers après sa victoire au GP de l’Escaut: «le train a été super»
EPA

Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) a fait de l’ombre à l’équipe Deceuninck-Quick Step mercredi sur l’avenue Churchill de Schoten. Le Belge a pris la mesure de l’Irlandais Sam Bennett et Mark Cavendish, deux membres du Wolfpack, pour remporter la 109e édition du GP de l’Escaut, considéré comme le championnat du monde officieux des sprinteurs.

Le natif de Mol, 23 ans, a sauté de la roue de son équipier Jonas Rickaert afin de signer sa première victoire de la saison, lui qui avait été battu par le même Bennett sur les routes de Bruges-La Panne fin mars. « Nous avions le vent dans le dos au début mais une fois que le parcours a tourné, nous avons pu créer des bordures », a dit Philipsen à l’arrivée. « Nous avons réussi à nous isoler en tête avec un groupe restreint, en compagnie des plus rapides. C’est une très belle victoire, pour moi et l’équipe. »

Deceuninck-Quick Step a lancé son sprint de loin, Michael Morkov emmenant Bennett et Cavendish. Mais le champion de Belgique Dries De Bondt et Rickaert ont surgi de l’autre côté de la route pour placer le futur vainqueur dans les meilleures conditions possibles. « J’ai été fantastiquement bien emmené », a ajouté Philipsen. « C’est dommage que Tim Merlier soit tombé, il aurait assurément pu jouer un rôle déterminant également. »

Alpecin-Fenix disputera cette saison les trois grands Tours et le sprinteur belge, déjà vainqueur en 2020 d’une étape sur le Tour d’Espagne, est prévu sur la Grande Boucle. « Je vais d’abord au Tour de Turquie. Nous verrons bien mais oui, le plan est bien de disputer le Tour de France. Cette victoire au GP de l’Escaut est de bon augure pour la suite car il y avait un paquet de bons sprinteurs. »

Notre sélection vidéo