Abonnez-vous pour 1€

Un psychiatre veut «utiliser» des détenus psychopathes comme Marc Dutroux pour faire avancer la recherche médicale

Marc Dutroux, psychopathe irrécupérable
Marc Dutroux, psychopathe irrécupérable - D.R.

Que faire avec de tels détenus, considérés comme psychopathes irrécupérables ? La réponse de Samuel Leistedt : les « utiliser » pour faire avancer la recherche médicale  ! « Car pour le moment, on n’a rien à proposer comme thérapies envers les psychopathes dangereux. On est face à un mur. On est le bec dans l’eau ». Nous avons interviewé ce psychiatre.

Que proposez-vous comme piste pour « soigner » les psychopathes ?

Il y a quelques années, j’avais écrit au procureur de la République en France pour pouvoir rencontrer Fourniret. Mais le procureur a refusé, pour raison de sécurité et parce que ce n’était pas le moment

Referiez-vous une telle demande : pouvoir approcher des détenus psychopathes pour faire avancer la recherche ?

Oui, mais les obstacles sont nombreux. Je ne veux pas que l’on pense que je considère le détenu comme un cobaye. Il y a un contexte éthique et déontologique à respecter. Il faut inscrire tout cela dans un protocole bioéthique rigoureux. Travailler sur des justiciables privés de leur liberté, ça ne veut pas dire profiter de leur faiblesse et il faut éviter toute notion de marchandage. Le principe général doit être de faire progresser la compréhension du comportement humain. Il faudra de toute manière l’accord du détenu.

>> Samuel Leistedt explique son idée.

>> Le psychiatre a déjà pu étudier Marc Dutroux  !

Notre sélection vidéo