«Home Economics»: la nouvelle sitcom de la chaîne américaine ABC plaira-t-elle autant que «Modern Family»?

Vidéo
«Home Economics»: la nouvelle sitcom de la chaîne américaine ABC plaira-t-elle autant que «Modern Family»?

Le 8 avril de l’année dernière, ABC faisait tomber le rideau sur « Modern Family » après onze saisons de succès… Et ce jeudi 7 avril à 20h30, la même chaîne américaine lançait la sitcom « Home Economics », dont elle espère qu’elle plaira autant que les aventures du clan Pritchett. Ce qui est sûr, c’est qu’elle joue un peu dans la même cour, puisqu’il y est question de deux frères et d’une sœur dont les chemins de vie sont pour le moins différents. Pour être tout à fait précis : ils ne sont pas au même niveau sur l’échelle sociale. Tom, l’aîné, est un écrivain dont les livres n’ont pas vraiment trouvé leur public. Il est marié avec Marina qui lui a donné trois enfants dont des jumeaux. Une petite famille qui vit un peu à l’étroit, mais pas autant que celle de Sarah, la sœur, qui est thérapeute pour enfants de milieux défavorisés. Avec Denise qu’elle a épousée, elle élève deux enfants, et peine à joindre les deux bouts. D’ailleurs, elle vient de perdre son job. Bref, là, financièrement, c’est la dèche totale…

Mais Connor, le cadet, n’a pas ces problèmes. Absolument pas ! Il a réussi dans la finance, amasse des millions et vient de s’acheter dans les faubourgs de San Francisco une maison de rêve qui appartenait à… Matt Damon. Oui, rien que ça ! Lorsqu’il y invite sa sœur et son frère, les tensions, logiquement, ne tardent pas… Verte de jalousie, Sarah lui fait une scène. Et Tom met du temps à avouer qu’il est venu lui demander un prêt. Un appel « Zoom » avec leurs parents, qui font peu de cas de Sarah et n’ont d’yeux que pour Connor, envenime encore les choses. Jusqu’au moment où ce dernier, qui vit avec sa fille Gretchen, confie que sa femme l’a trompé. C’est là que Sarah et Tom se rendent compte qu’il connaît aussi « misérable » qu’eux, mais sur un autre terrain…

Avec cette nouveauté au point de départ original, l’un de ses deux créateurs, Michael Colton, a voulu revenir à l’époque où galérait en tant que scénariste. Donc Tom, c’est lui, et beaucoup se reconnaîtront dans ce personnage, toutes professions confondues. Même topo pour Sarah. Très franchement, on a directement senti l’énorme potentiel de cette sitcom, en termes de comique de situations. Le premier épisode est peut-être chiche en la matière, mais les dialogues sont mieux ficelés que dans la majorité des productions de ce genre. Et puis, il y a, au centre de ceci, un vrai sujet social, à savoir la différence de classes dans la même famille, qui interpelle forcément. On sait qu’il sera abordé avec humour, et superficiellement, mais n’empêche… Honnêtement, tout ça est plein de promesses !

Et si la sauce a déjà bien pris, c’est aussi grâce à l’alchimie entre les trois comédiens principaux, qui ont vraiment, physiquement, un air de famille. Révélé par la série « That 70ies Show » dont il fut la star avec Ashton Kutcher, Topher Grace est parfait dans le rôle de Tom, qui est aussi le narrateur de l’histoire. À ses côtés, Caitlin McGee est Sarah, et Connor est incarné par l’athlétique et très cool Jimmy Tatro, qui avait joué Bill le pompier dans… « Modern Family » ! La boucle est bouclée !

Ce qu’on ajoutera simplement à ce stade, c’est que même si ses premiers épisodes furent tournés « sous Covid », l’idée de cette sitcom, qui touche aux différences de classes aux Etats-Unis, est clairement pré-Covid. Car l’épidémie a, de nouveau, changé la donne économiquement, enrichissant encore les millionnaires et faisant basculer la classe moyenne dans la pauvreté. Une nouvelle réalité qu’il serait judicieux d’évoquer dans ce « Home Economics » qu’on a déjà presque adopté !

Notre sélection vidéo