Abonnez-vous pour 1€

Procès Hakimi à Mons: c’est le jour J pour les 18 prévenus rejugés en appel

Farid Hakimi, avec son avocat Frank Discepoli.
Farid Hakimi, avec son avocat Frank Discepoli. - EG

Fin février – début mars, les débats judiciaires en appel avaient duré plus d’une semaine. L’affaire des home invasions violents et de trafic de stupéfiants avait fait grand bruit à cause de la présence, dans les rangs des prévenus, de Stéphane Pauwels. Mais ce dernier ne fait pas partie de ceux qui sont de nouveau jugés en appel.

Voici pourquoi Stéphane Pauwels ne fait plus partie des prévenus

C’est ce vendredi, à partir de 14 heures, que l’arrêt de la cour d’appel sera prononcé. Pour certains, la décision du tribunal est attendue avec inquiétude. Ils jouent gros...

Voici ce que risque Farid Hakimi

Son avocat, Frank Discepoli, n’a pas de doute, l’enquête a été biaisée, le chef d’enquête a sciemment chargé Farid Hakimi.

Marwane Hammouda n’est pas tranquille non plus (explications)

Jamal Ennif est le seul à comparaître devant la cour d’appel, dans le trio qu’il formait avec Stéphane Pauwels et sa petite amie de l’époque, Vanessa Colassin. Il est accusé d’avoir joué les intermédiaires entre le couple et la bande de Farid Hakimi.

D’autres prévenus jouent gros. Devant la cour d’appel, le procureur fédéral a par exemple requis 7 ans de prison contre Aziz Ali et une peine de 12 ans contre Rachid Toto, tous deux acquittés par le tribunal correctionnel en première instance.

Et ce vendredi, si la cour d’appel confirme et/ou prononce de nouvelles peines, des arrêts immédiats seront-ils prononcés ? Certains repartiront-ils encadrés par la police, directement pour aller en prison ?

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo