Marie S’Infiltre à Dubaï: travailleurs «esclaves», prostitution, violence, pollution… l’humoriste révèle les dessous de la ville de la démesure

Marie S’Infiltre à Dubaï: travailleurs «esclaves», prostitution, violence, pollution… l’humoriste révèle les dessous de la ville de la démesure

La nouvelle vidéo de Marie S’Infiltre fait parler d’elle. Dans la ville de la démesure qu’est Dubaï, la jeune femme est cette fois-ci allée à la rencontre de ces travailleurs sous-payés. Enfin, elle n’a pas pu se rendre elle-même dans ces « labour camps » où vivent ces ouvriers de Dubaï, car les femmes ne peuvent y rentrer.

On y découvre des chambres toutes petites pour six, où sont entassés les travailleurs, et où les salles communes sont dans un état déplorable. Ces images sont coupées par des passages où Marie S’Infiltre visite une maison luxueuse. Le décalage est déconcertant.

L’humoriste s’intéresse également à la prostitution. « Donc, à Dubaï, c’est soit des prostituées, soit elles ont le voile, soit ce sont des femmes modernes qui vont être au travail ? » demande Marie S’Infiltre à une femme, qui lui répond : « C’est ça  ! »

Enfin, elle se penche sur l’écologie de la ville, et tente, tant bien que mal et sous la casquette d’une membre de Green Peace, d’inciter les citoyens à un mode de vie plus écologique, le tout, à la Marie S’infiltre, bien entendu…

Assez parlé, on vous laisse savourer !

Notre sélection vidéo