Abonnez-vous pour 1€

La plateforme «Ciney Refugees» est débordée avec 65 migrants à loger et nourrir: «Il faudra bientôt trouver d’autres solutions»

Les migrants ont pu loger au centre culturel de Ciney pendant quelques jours.
Les migrants ont pu loger au centre culturel de Ciney pendant quelques jours. - D.R.

En décembre dernier, la Ville de Ciney est devenue « commune hospitalière ». En adoptant cette motion citoyenne, la capitale du Condroz s’est engagée à assurer un accueil digne aux migrants sur son territoire. Quelques mois plus tard, l’engagement de la Ville a surtout facilité les choses au niveau citoyen, selon la plateforme citoyenne « Ciney Refugees ». « Il y a beaucoup plus de gens qui prennent contact avec nous, qui sont prêts à bouger, à travailler avec nous, à servir de chauffeur ou à donner un coup de main à la récolte de dons », révèle Valérie Van Heer, membre de la plateforme et conseillère communale à Ciney.

À l’heure actuelle, entre 60 et 65 migrants sont hébergés à Ciney. Ils viennent pour la plupart d’Éthiopie et d’Érythrée. Certains sont venus en famille et souhaitent demander l’asile en Belgique, certains ne sont que de passage.

► L’aide aux « amigrants » (contraction de ‘ami’ et ‘migrant’) est devenue plus organisée, mais surtout plus spontanée  : « On a aussi eu des contacts avec des médecins solidaires »

► Mais selon Florence Keller, la responsable de la plateforme citoyenne, les recherches de locaux ne sont pas fort avancées  : « Il faudra bientôt trouver d’autres solutions »

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo