Abonnez-vous pour 1€

Environ 200 demandeurs d’asile sont prêts à aider le personnel soignant: ce sont surtout des femmes ayant un diplôme ou une expérience dans le secteur

Le secrétaire d’Etat a demandé à Fedasil de mener l’enquête en novembre de l’année dernière.
Le secrétaire d’Etat a demandé à Fedasil de mener l’enquête en novembre de l’année dernière. - Elio Germani

L’enquête remonte à novembre. Fedasil a interrogé les centres qui accueillent les demandeurs de protection internationale. Objectif : identifier les résidents qui disposent d’un diplôme ou d’une expérience dans les soins de santé.

« Il ne s’agissait, en aucune manière, d’envisager une régularisation du séjour de ces personnes, uniquement d’examiner les possibilités d’un soutien au personnel soignant dans le contexte de la crise du coronavirus », précise le secrétaire d’État.

> Voici ce que l’enquête a révélé  : la plupart de ces personnes sont des femmes de moins de 35 ans.

> Sammy Mahdi précise : « Il est utile de savoir que ces personnes sont disponibles. »

> Les demandeurs d’asile pourraient être mobilisés dans les centres de vaccination.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo