Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: la plateforme Bru-VAX ouverte aux personnes en incapacité de se déplacer vers un centre

Coronavirus: la plateforme Bru-VAX ouverte aux personnes en incapacité de se déplacer vers un centre
Photonews

Quatre équipes de soins à domicile vont gérer les quatre zones définies à Bruxelles (Ouest incluant le centre, Nord-Ouest, Est et Sud). Étant donné la lourdeur en termes de temps de la procédure à domicile, l’objectif reste d’améliorer au maximum l’accessibilité des centres de vaccination. Le vaccin unidose Johnson & Johnson, qui arrive ce lundi en Belgique, sera utilisé à compter de la semaine prochaine par les équipes mobiles.

«La population à Bruxelles est plus jeune et donc on descend un peu plus vite dans les âges pour les invitations», commente Inge Neven. Dimanche soir, des invitations à se faire vacciner étaient préparées à destination de Bruxellois de plus de 52 ans, présentant des comorbidités. Elles devraient leur arriver par la poste jeudi. Depuis vendredi, les personnes de plus de 60 ans sans comorbidités peuvent aussi appeler le call center pour prendre rendez-vous.

Plus de 56% des 65 ans et plus sont vaccinés à Bruxelles. «On vaccine cependant un peu moins en pourcentage les personnes âgées à Bruxelles et en Wallonie (entre 65 et 69% des 75 ans et plus) que notamment en Flandre (entre 77 et 90% pour les 75 ans et plus) et en région germanophone. On a plusieurs actions en cours pour essayer d’augmenter ces pourcentages», explique Mme Neven.

À compter de lundi prochain, les Bruxellois pourront s’inscrire directement, à travers une procédure simplifiée requérant seulement le numéro de registre national, dans le système Bru-VAX, lié au site Doctena. Les inscriptions resteront conditionnées à des critères de priorité comme l’âge et les comorbidités. «Même si les personnes n’ont pas reçu d’invitation, les personnes éligibles à la vaccination pourront s’inscrire sur la plateforme rapidement, en quelques clics», souligne Inge Neven. Les Wallons et les Flamands ont déjà accès à la une plateforme similaire, Q-VAX, depuis quelques jours.

En date du 8 avril, la région bruxelloise avait reçu environ 250.000 doses de vaccin. Plus de 247.000 injections avaient été effectuées dimanche et plus de 186.000 personnes ont reçu une première dose. Le taux de vaccination à Bruxelles est comparable au reste de la Belgique, mais une part quelque peu notable de personnes vaccinées à Bruxelles habitent en réalité en Wallonie ou en Flandre.

Un peu moins de 42.000 vaccinations ont été effectuées à Bruxelles la semaine passée, soit environ 2.000 de moins que prévu dans les centres de vaccination, un écart dû aux nouvelles relatives au vaccin AstraZeneca.

L’incidence est de 556 cas positifs pour 100.000 Bruxellois sur 14 jours. «C’est un taux encore assez élevé», estime Inge Neven. «On atteint plus ou moins la moyenne pour la Belgique. On voit que c’est en train de diminuer à Bruxelles et à Liège, tandis que dans les autres grandes villes, cela reste plus ou moins stable. Le nombre de tests faits par semaine diminue fortement depuis le début des congés de Pâques, ce qui est lié à la fermeture des écoles. Le nombre de tests faits par 100.000 habitants reste le plus élevé derrière la province du Luxembourg. Le taux de positivité est encore en train d’augmenter un peu. Il est aujourd’hui de 9,7%, ce qui est supérieur au taux de positivité en Belgique de 8,5%», analyse-t-elle. Le taux de reproduction du virus, actuellement à 0,87 à Bruxelles, continue de diminuer.

«Les hospitalisations semblent avoir dépassé le pic et sont en train de diminuer avec une forte diminution par rapport à la semaine dernière», continue Inge Neven. «Le nombre de personnes en soins intensifs commence aussi à diminuer. Depuis quelques jours, on voit que les hôpitaux, qui se trouvent dans la phase 2A avec 60% des lits de soins intensifs réservés aux patients Covid, ont une occupation effective d’environ 52%. On peut donc espérer qu’ils puissent ressortir de la phase 2A la semaine prochaine.»

Au niveau de la typologie des personnes hospitalisées, le nombre des patients issus des maisons de repos a encore diminué (en dessous de 2% à Bruxelles comme en Belgique). Très peu de résidents de maisons de repos sont comptabilisés dans les décès, qui augmentent dans la lignée du pic d’hospitalisations. «Pour les 160 patients en soins intensifs à Bruxelles la semaine passée, il n’y en avait que trois qui étaient déjà vaccinés, mais depuis moins de 10 jours», note Inge Neven. «La vaccination porte ses fruits», assure-t-elle. La phase de vaccination est officiellement terminée dans les maisons de repos.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo