Abonnez-vous pour 1€

Deux suicides de jeunes à Mons: l’hôpital Ambroise Paré propose une aide gratuite

Des jeunes souffrent de détresse psychologique en cette période compliquée.
Des jeunes souffrent de détresse psychologique en cette période compliquée. - D.R.

Depuis maintenant plus d’un an, nous vivons une période très compliquée en raison de la crise sanitaire et des mesures de confinement instaurées. Certaines personnes le vivent très mal. C’est notamment le cas des jeunes, qui se retrouvent privés de leurs principaux contacts sociaux.

A Mons, deux jeunes se sont suicidés à une semaine d’intervalle (explications)

Une étude de Sciensano, menée fin 2020, l’a confirmé : depuis le premier confinement, les 18-24 ans sont les plus touchés par l’anxiété (39 %) et la dépression (37 %). Une situation qui donne lieu parfois à de véritables drames. Pour aider ces jeunes, l’hôpital Ambroise Paré a notamment lancé un nouveau service, nommé « Déter ».

Voici le témoignage d’Antoine Pecher, psychologue et coordinateur du projet

Concrètement, les jeunes en difficulté peuvent appeler gratuitement un numéro du lundi au vendredi de 9 à 16h. Les jeunes qui souffrent de détresse psychologique peuvent également se tourner vers d’autres services comme la Maison de l’adolescence à Mons ou Infor Jeunes.

Pour contacter le service Déter du CHU Ambroise Paré, il suffit d’appeler le 0484/673.664 ou d’envoyer un mail à l’adresse deter@hap.be.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo