Abonnez-vous pour 1€

Un garçon de 10 ans décède suite à une chute lors d’un foot dans la cour de récré: ses baskets trop grandes pourraient avoir causé l’incident…

Un garçon de 10 ans décède suite à une chute lors d’un foot dans la cour de récré: ses baskets trop grandes pourraient avoir causé l’incident…
Isopix

Comme à chaque récré, Yasir Hussan, un jeune garçon de 10 ans, jouait au football au poste de gardien quand il est tombé et a heurté le mur de plein fouet. Le personnel de son école primaire de Birmingham a alors appelé une ambulance, mais celle-ci n’est jamais venue parce que les urgences étaient débordées à cause du Covid-19. L’élève avait alors été ramené chez lui par sa maman étant donné que son état semblait s’améliorer.

Il est malheureusement décédé cinq jours plus tard en novembre dernier. La personne qui a répondu à l’appel des enseignants s’est excusée, elle qui a demandé conseil à son superviseur et à un ambulancier avant d’annuler l’ambulance. La mère qui a récupéré son enfant a indiqué qu’elle ne l’aurait pas fait si elle avait eu une vision plus claire de son état, qui s’est détérioré plus tard dans la journée.

Des baskets trop grandes ?

La chute du petit garçon pourrait être due à ses baskets, qui étaient trop grandes pour lui. « Je pouvais passer trois doigts entre son talon et l’arrière de ses baskets », affirme une secouriste. La mère a d’ailleurs été prévenue lorsqu’elle est venue chercher son fils. « On m’a dit qu’il tenait à avoir ses baskets et qu’elles avaient donc accédé à sa demande », précise-t-elle.

« J’ai dit à maman que si elle avait le moindre souci, elle pouvait prendre un téléphone et appeler une ambulance ou l’emmener aux urgences. Je lui ai demandé deux fois si elle comprenait ce que je voulais dire et elle m’a répondu que oui. C’est la dernière fois que j’ai vu Yasir », déplore la secouriste qui avait examiné le petit garçon. Mais la mère n’a pas réagi lorsque son fils a indiqué avoir mal à la tête et quand son état s’est aggravé. L’enquête suit son cours pour déterminer les torts des uns et des autres.