«L’école de la vie»: y aura-t-il une saison 2?

Guillaume Labbé et Bruno Sanches dans «L’école de la vie».
Guillaume Labbé et Bruno Sanches dans «L’école de la vie». - D.R.

Dans cette série produite par Nagui, le comédien Guillaume Labbé, vu dans « Plan Cœur » (Netflix) et « Je te promets », incarne un super-professeur d’histoire-géo qui se plie en quatre pour ses élèves. Une comédie dramatique résolument moderne, servie par un très joli casting, dont la diffusion belge arrive à terme ce mercredi, sur Tipik.

Pour celles et ceux qui auraient manqué ça, pas de panique : décliné en six épisodes, le feuilleton sera (re)diffusé à partir de mercredi 21 avril, en première partie de soirée sur France 2.

Une suite est-elle prévue ?

Adaptation de la série québécoise à succès « 30 vies » (diffusée entre 2011 et 2016), «  L’école de la vie » sera-t-elle renouvelée par France Télévisions ? Pas impossible, quand on sait que le feuilleton d’origine compte pas moins de 660 épisodes de vingt-deux minutes, étalés sur onze saisons.

En revanche, pas sûr de retrouver Guillaume Labbé dans le rôle-titre. «  Je ne sais pas ce qui est prévu, on a juste discuté d’une saison », nous révèle l’acteur. « Dans la version originale, on se concentre sur un professeur qui change d’une saison à l’autre. »

Et de préciser : « Je sais que chez nous, les producteurs ont la volonté de faire une saison 2, mais je ne sais pas encore si elle sera centrée sur un autre prof. J’ai l’impression qu’on part là-dessus, en tout cas moi je n’ai pas signé pour plusieurs saisons. »

« J’aime beaucoup la série, j’ai adoré travailler avec cette équipe, ces producteurs, ce réalisateur… et j’adore mon personnage. Donc, ça me ferait plaisir, évidemment, de revenir », ajoute Guillaume Labbé. « Mais je trouve aussi hyper intéressant de faire le focus sur d’autres enseignants. J’aime beaucoup le principe. Je verrais bien une saison 2 centrée sur le personnage de Bruno Sanches, par exemple, qui joue mon meilleur pote à l’écran et qui est prof de sport. On l’a vu un peu en saison 1, ce serait sympa de le découvrir plus en profondeur dans une suite pour percevoir aussi une autre facette de l’école. Parce que si on reste toujours à travers le prisme de mon Vincent, on va manquer des trucs.  »

En résumé : «  Si je pense à mon propre kiff, j’aimerais bien poursuivre l’aventure. Mais je pense que ce serait plus intéressant de faire le focus sur un collègue  », conclut le frère de Constance Labbé (la future comparse de Tomer Sisley dans « Balthazar »). « Après, est-ce que la chaîne prendra le risque de changer de personnage principal si les téléspectateurs adhèrent à Vincent ? Je ne sais pas, mais ce serait bien que l’école soit plus forte que les protagonistes. Ça changerait… »

Notre sélection vidéo