Abonnez-vous pour 1€

Comité de concertation: horeca, écoles, bulles, couvre-feu, voyages… voici toutes les nouvelles mesures et le nouveau calendrier des assouplissements!

Vidéos
Comité de concertation: horeca, écoles, bulles, couvre-feu, voyages… voici toutes les nouvelles mesures et le nouveau calendrier des assouplissements!

Le Comité de concertation a ouvert mercredi des perspectives de réouverture de la société mais les dirigeants politiques ont assorti cette ouverture d’un appel à la responsabilité afin de ne pas les compromettre. Le taux d’occupation des hôpitaux et en particulier des unités de soins intensifs demeure un critère essentiel face à un virus plus contagieux et plus agressif que lors de la première vague.

La réunion des différents gouvernements du pays a abouti à un compromis entre la situation dans les hôpitaux qui demeure problématique et les aspirations de plus en plus fortes à des assouplissements. « Nous avons décidé d’une approche prudente et réaliste fondée sur la confiance », a souligné le Premier ministre Alexander De Croo.

Le 19 avril (fin des vacances de Pâques)

►  Écoles  : comme annoncé, les écoles rouvriront leurs portes dès lundi. Mais pas en présentiel partout.

– Présence à l’école 100 % dans le fondamental (maternel et primaire), le spécialisé et l’enseignement en alternance. Pour le secondaire, le 100 % présentiel ne concerne que la 1er et la 2e année. Pour les années supérieures (deuxième et troisième degrés du secondaire), ce sera le même schéma hybride qu’au mois de mars (50 % et examens en présentiel). Pour l’enseignement supérieur, 1 jour par semaine en présentiel, ainsi que les examens. A noter aussi pour l’enseignement primaire et secondaire : 1 jour d’activités extrascolaires à l’extérieur.

– Une réévaluation sera faite fin avril. Si les taux de contamination évoluent favorablement, et après évaluation par les ministres de l’Enseignement qui sera soumise au Comité de concertation, l’enseignement secondaire à 100 % en classe pourra reprendre à partir du 3 mai.

– Le port du masque ne sera plus obligatoire en 5 et 6e primaire à partir du 19 avril.

– Communes avec tendances à la hausse : enseignement à distance pour la classe après 1 infection.

►  Voyages : L’interdiction des voyages non essentiels dans l’Union européenne prend fin le 19 avril. L’interdiction des voyages non essentiels traversant les frontières belges « sera remplacée par un contrôle strict » des obligations de dépistage et de quarantaine qui valent pour les retours de zones considérées comme à risque (zones rouges). En ce qui concerne les voyages en dehors de l’Union, les règles européennes restent d’application. Un avis de voyage négatif reste en vigueur pour tous les voyages non-essentiels vers les zones rouges, qui restent déconseillés. Au retour d’une zone rouge, un test sera obligatoire au jour 1 et au jour 7, avec 7 jours de quarantaine obligatoire. Le Passenger Location Form (PLF) permettra à la police de repérer les personnes qui ne se font pas tester à leur retour. Toute personne qui ne respecte pas les règles relatives au dépistage s’expose à une amende corona de 250 euros.

► Interrogé au sujet du nouveau variant brésilien, dont la virulence inquiète en Europe, le Premier ministre a indiqué qu’il y aurait concertation avec les pays voisins. « Il n’y a pas de vol direct de Bruxelles vers le Brésil », a-t-il observé, mais il existe bien sûr le risque que des personnes volent par exemple du Brésil vers Paris, pour ensuite se rendre en Belgique avec un autre moyen de transport (train, voiture…). Cependant, ce genre de cas serait couvert par l’interdiction des voyages non essentiels depuis des territoires hors de l’UE, affirme Alexander De Croo. « On a décidé que les ministres de la mobilité allaient se concerter avec leurs collègues des Pays-Bas, de France et d’Allemagne, pour avoir une approche globale », a-t-il insisté.

Le 26 avril (fin de la temporisation)

►  Bulle extérieure  : la bulle à l’extérieur, qui était fixée à quatre personnes pour la « pause de Pâques », passera à dix personnes.

►  Commerces dits « non-essentiels » et métiers de contact  : Les métiers de contact non médicaux – notamment les coiffeurs et spécialistes de la beauté – pourront rouvrir dans le respect des protocoles renforcés. Les commerces dits « non-essentiels » peuvent rouvrir leurs portes sans rendez-vous. Le shopping est possible à deux personnes maximum du même foyer.

►  Des projets pilotes seront menés dans différents secteurs notamment dans le secteur culturel, l’événementiel et le sport : une trentaine d’expériences et projets pilotes pour fixer du point de vue pratique et sur la base de faits scientifiques les modalités du redémarrage de différents secteurs économiques en toute sécurité ou pour éviter leur fermeture à l’avenir.

Le 8 mai (à condition que la situation sanitaire aux soins intensifs se soit améliorée durablement)

►  Couvre-feu  : le couvre-feu sera supprimé et remplacé par une interdiction de rassemblement. De minuit à 5 heures du matin, l’on pourra se trouver dans l’espace public avec un maximum de trois personnes qui ne sont pas d’un même foyer ou avec des membres de son propre foyer (personnes vivant sous le même toit).

►  Bulle intérieure  : la « bulle de 1 » à l’intérieur, ce sera terminé ! Nous pourrons dorénavant recevoir deux personnes à la maison au lieu d’une, sans compter les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis. Une condition : ils doivent appartenir à la même bulle ou foyer.

► Le 8 mai, lorsque sept personnes sur dix de 65 ans et plus seront vaccinées et protégées, un large plan plein air entrera en vigueur.

Les activités organisées (c’est-à-dire les activités de clubs sportifs ou d’associations) pourront rassembler au maximum 25 personnes à l’extérieur et pour tous les âges, mais sans accueillir de public et sans nuitée. Les enfants jusqu’à 12 ans accomplis peuvent être à l’intérieur avec un maximum de 10.

►  Horeca  : un accord a été trouvé sur l’Horeca, principale pierre d’achoppement des discussions. Une réouverture des terrasses des cafés et restaurants est autorisée à partir du 8 mai. Pour le secteur, cette date du 8 mai représente une semaine de plus que ce qui était attendu et se limite aux terrasses. En une semaine, 500.000 personnes peuvent être vaccinées, a fait remarquer M. De Croo. A cette échéance, la quasi-totalité des personnes de plus de 65 ans et présentant des comorbidités auront pu recevoir un vaccin.

►  Événements, buffets et réceptions, représentations culturelles et services du culte  : 50 personnes maximum à l’extérieur

Réouverture des parcs d’attraction.

►  Brocantes professionnelles et marchés aux puces.

►  Sport sans public

Début juin (la quasi-totalité des 65 ans et plus et des personnes vulnérables vaccinées et protégées)

Un nouveau palier important sera franchi au moment où la quasi-totalité des 65 ans et plus et des personnes souffrant de comorbidités auront été vaccinés et seront protégés. Un taux d’immunité élevé dans ces groupes est prévu à la première moitié du mois de juin.

Si les chiffres le permettent, notamment le taux d’occupation en soins intensifs, le plan « plein air » sera encore élargi et un plan « intérieur » pourra s’envisager pour les activités à l’intérieur, à condition que la pression pesant sur les soins intensifs se soit durablement allégée, afin que des soins de qualité soient garantis pour les patients Covid et non Covid.

► Plus d’activités plein air :

– Culture et événements

– Marchés annuels et foires

– Règles pour les camps d’été

► Plan « intérieur »

– Davantage de contacts sociaux

– Restaurants et cafés

– Événements, représentations culturelles et cultes

– Sport et fitness

– Possibilités de retour en entreprises, associations et services

Importance de la vaccination

« Le Comité de concertation constate que, dans certaines parties du pays, trop peu de personnes se présentent à leur rendez-vous de vaccination. La vaccination est la seule option de sortie structurelle de la pandémie. Les vaccins sont sûrs et efficaces. Les effets secondaires potentiels sont très rares et légers, surtout en comparaison avec les symptômes de contamination au Covid-19 qui sont mille fois plus fréquents et mortels. Protégez donc votre vie et celle de vos proches en vous faisant vacciner », indique le communiqué des autorités.

Un nouveau Comité de concertation « spécial été » aura lieu le vendredi 23 avril, au sujet des conditions de reprise des activités de l’été en matières culturelle, sportive, pour la jeunesse, etc.

La difficulté de trouver un compromis explique les sept heures de réunion qui ont été nécessaires. « Au-delà des clivages politiques, des Communautés et des Régions, nous tentons humblement de trouver un équilibre, ce n’est pas simple », a résumé le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet.

La dernière réunion du Codeco avait donné lieu à des tensions politiques. Chacun se rallie cette fois-ci aux mesures, à entendre le ministre-président wallon, Elio Di Rupo : « Le travail aujourd’hui aboutit à un compromis partagé par les uns et les autres, avec solidarité ». L’effort doit maintenant se porter vers la population, à l’heure où certains annonçaient encore il y a quelques jours la réouverture de leur établissement. Il reste du pain sur la planche pour le prochain comité de concertation, estime le socialiste. « Je crains que les 50 % de personnes qui ne soutiennent pas les mesures des autorités se sentent lâchés. Notre rôle est de rassembler tout le monde, ceux qui soutiennent les mesures et ceux qui ne les soutiennent pas ».

Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be