« Une jeunesse au creux de la vague » : un reportage pour faire entendre la voix des jeunes

« Une jeunesse au creux de la vague » : un reportage pour faire entendre la voix des jeunes
Shutterstock

Il y a un an, on a cru qu’il fallait en priorité protéger nos anciens de la pandémie, et ce, à juste titre. Douze mois plus tard de décomptes de contaminations, de morts, de confinements et reconfinements, de gestes barrières et autres mesures prophylactiques, on se rend compte que ceux qu’on pensait plus résistants sont les plus fragilisés.

Mis sous cloche et malgré l’interaction que permettent les réseaux sociaux, ce sont les plus jeunes qui trinquent. Décrochage scolaire, angoisses pour l’avenir, perte de sens, repli sur soi, détresse psychologique allant jusqu’à la mutilation et aux pensées suicidaires, voilà le cocktail explosif qui bouillonne dans le cerveau de nos gamins.

Alors, certes, le gouvernement a élargi le remboursement des séances de psy à toutes les tranches d’âge, mais comme les récents événements du Bois de la Cambre en sont le révélateur, ils ont besoin de se sentir écoutés et non plus de subir passivement les limitations qu’on nous impose. Ce type de reportage a le mérite de faire entendre leur voix.

«Une jeunesse au creux de la vague», 20h35, Tipik.

Notre sélection vidéo