«Je suis très inquiète»: Caroline Margeridon (Affaire conclue), «folle de rage», lance un avertissement sur les réseaux sociaux

Vidéo
«Je suis très inquiète»: Caroline Margeridon (Affaire conclue), «folle de rage», lance un avertissement sur les réseaux sociaux
Capture vidéo - France 2

Caroline Margeridon est « folle de rage » et l’a fait savoir. Comme beaucoup de personnalités, l’acheteuse d’Affaire conclue est victime d’usurpation d’identité sur les réseaux sociaux. Alors qu’elle n’a plus accès à son compte Facebook, elle a tenu à mettre à nouveau en garde ses abonnés, victimes collatérales de cette usurpation.

« Je suis très énervée, c’est un gros coup de gueule que je vais faire pour vous protéger, parce que certains d’entre vous m’ont écrit ou ont écrit à la Warner, en me disant que je vous avais répondu via Facebook », commence-t-elle dans une vidéo postée sur son compte Instagram.

« Visiblement, il y a des personnes qui se sont fait avoir par des gens qui ont dit que c’était moi », raconte-t-elle, expliquant que les usurpateurs demandaient les adresses de leurs victimes, ainsi que de l’argent, après leur avoir demandé des photos d’objets à vendre pour des expertises.

L’acheteuse a rappelé qu’elle ne prenait pas d’argent pour faire des expertises et que seuls son compte certifié Instagram et son adresse email étaient fiables. « Ne donnez surtout pas d’argent, ne donnez surtout pas votre adresse, il y a quelques personnes qui ont donné leur adresse malheureusement à des voyous… Je vais déposer plainte contre eux, je suis folle de rage ! » a-t-elle insisté, en suppliant ses abonnés d’être prudents sur les réseaux sociaux.

Notre sélection vidéo