Abonnez-vous pour 1€

Le Sporting de Charleroi finit sa saison par une défaite face à Eupen

Belga
Belga

Le Sporting de Charleroi s’est incliné 2-3 face à Eupen ce samedi lors de la 34e et dernière journée de la phase classique de la Pro League. Les Pandas partiront donc en vacances sur une note positive (43 points, 12e). Par contre les Zèbres, qui n’ont gagné qu’un match depuis la reprise en janvier, reculent en 13e position (42 points). La rencontre a débuté avec une demi-heure de retard en raison d’une protestation des supporters carolos.

À peine Eupen a donné le coup d’envoi, Charleroi a récupéré le ballon. D’emblée les Zèbres ont lancé une offensive initiée par Mamadou Fall relayé par Amine Benchaib, qui a servi Massimo Bruno dont la frappe est passée peu au-dessus du but (2e). Charleroi a conservé l’initiative avec des actions menées par Shamar Nicholson, Benchaib, Bruno et Guillaume Gillet. Tout cela n’a pas offert de véritable opportunité de but aux Zèbres. Par contre, Knowlegde Musona, Benoît Poulain et Konan N’Dri ont donné du travail à Nicolas Penneteau. Le gardien carolo s’est montré très attentif mais n’a pas eu la chance avec lui sur le penalty accordé par l’arbitre pour une faute de main de Cédric Kipré. Penneteau a repoussé le ballon mais Smail Prevljak a marqué sur le rebond (20e, 0-1).

Si les Zèbres ont réagi par Nicholson, qui a forcé un corner (24e), les Pandas étaient plus incisifs avec Musona à la passe. Après avoir servi N’Dri dont la frappe a été contrée (22e), le Zimbabwéen a offert à Prevljak le ballon du doublé (28e, 0-2). Monté au jeu à la place de Jordan Botaka, blessé (7e), Ali Gholizadeh a momentanément préservé l’intérêt de la rencontre d’une frappe enroulée sur un service de Benchaib (32e, 1-2).Ce but de l’Iranien n’a pas fait remonter les actions des Zèbres car Eupen a continué à pousser et sur un corner botté par Musona, Prevljak a signé un hat-trick via Kipré (45e+1, 1-3).

À la mi-temps, Karim Belhocine a remplacé Nicholson par Lukasz Teodorczyk (46e). Le Polonais s’est directement distingué par un coup, qui lui valu une carte jaune (46e) mais aussi par une tête bloquée par Robin Himmelmann (50e). Benat San José a également effectué des changements : l’Espagnol a d’abord sorti deux éléments actifs Stef Peeters et Prevljak pour Jens Cools et Julien Ngoy (56e) avant de rappeler Musona pour Pierre Akono (76e).

Tous ces changements ont permis à Charleroi de prendre l’ascendant et Himmelmann a dû s’employer sur une frappe de Marco Ilaimaharitra (77e). Le joueur de Madagascar a pris sa revanche en transformant un penalty accordé sur intervention du VAR parce que Bram Van Driessche avait estimé que la faute sur Gillet avait eu lieu à l’extérieur du rectangle (80e, 2-3).

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles CHARLEROI pour 1€ !


Notre sélection vidéo