Un coup de batte de baseball puis une exécution par balle: le récit glaçant du meurtre d’un homme de 39 ans ce vendredi à Droixhe

Des scènes ahurissantes vendredi à Droixhe que la police veut éviter à Verviers.
Des scènes ahurissantes vendredi à Droixhe que la police veut éviter à Verviers. - Montage SP

Malgré le soleil, samedi, l’heure n’était pas à profiter du beau temps. La tension était palpable dans les rues de Hodimont (Verviers). Des appels à « descendre armé » ont tourné sur les réseaux sociaux après la mise à mort d’un Tchétchène à Droixhe, vendredi soir et pesaient sur le quartier telle une chape de plomb. D’autres messages recommandaient d’éviter Verviers à tout prix.

Règlement de comptes

Selon toute vraisemblance, tout a commencé jeudi soir devant une station Total située avenue Joseph Prévers, à Jupille. « Il y a eu une altercation entre un groupe de Tchétchènes et un autre de Kurdes. Voyant cela, le gérant de la station et deux clients ont tenté de calmer la situation. Ils ont été roués de coups ! L’un d’eux est en incapacité de travail pour un mois, c’est dire la violence des coups. Grâce aux images filmées par la station, trois personnes ont été identifiées. Elles ont été privées de leur liberté vendredi et déférées samedi matin au parquet de Liège », indique Damien Leboutte, procureur du Roi de la division de Liège.

Les violents affrontements de vendredi seraient le résultat d’un règlement de comptes entre des bandes rivales de Verviers et de Liège. Sur le coup de 17h30, une vingtaine de jeunes cagoulés et vêtus de noir ont immobilisé une berline noire. Des coups de feu sont tirés. « La voiture redémarre en trombe et après avoir parcouru quelques dizaines de mètres, elle percute plusieurs autres voitures en stationnement avant de s’immobiliser », détaille le procureur de la division de Liège. C’est là, visiblement, que le conducteur, d’origine tchétchène, a été abattu par balle. Deux autres personnes ont également été blessées et ont été emmenées à l’hôpital. »

28 Tchétchènes ont interpellés et privés de liberté à l’Île Monsin, à Liège. « Des véhicules ont été retrouvés avec des impacts de balles. Des armes lourdes, de type kalachnikov, ont été utilisées. Le laboratoire de la police a travaillé durant la nuit sur les voitures et depuis le milieu de la nuit, les auditions des personnes interpellées sont en cours », poursuit Damien Leboutte.

A priori, le tueur ne devrait pas se trouver parmi ces 28 personnes interpellées puisqu’elles sont toutes tchétchènes, comme la victime. L’enquête pour retrouver le meurtrier s’annonce particulièrement compliquée car toutes les personnes filmées étaient cagoulées et vêtues de noir. Les deux jeunes majeurs ont été présentés au magistrat de garde tandis qu’un mineur a été confié au juge de la jeunesse.

Des affrontements entre Tchétchènes et Kurdes sont survenus à Hodimont quelques jours avant les faits de Droixhe. « Nous ignorons si cela a un rapport ou non mais parmi les Tchétchènes interpellés vendredi à l’Île Monsin, certains provenaient de Verviers », ajoute Damien Leboutte.

Samedi, les autorités locales, qui craignaient une riposte violente en guise de représailles, avaient pris des dispositions. Finalement, aucun incident n’a été constaté.

Notre sélection vidéo