Elizabeth II et son royaume ont dit adieu au prince Philip

Elizabeth II et son royaume ont dit adieu au prince Philip

Le Royaume-Uni a fait ses adieux au prince Philip. Décédé « paisiblement » le 9 avril dernier au château de Windsor, l’époux de la reine Elizabeth II repose désormais dans la crypte de la chapelle Saint-Georges. Avant la cérémonie, la Reine avait partagé une photo privée d’elle et du duc d’Edimbourg prise au sommet des Coyles de Muick en Écosse en 2003. Un cliché qui témoigne de leur complicité.

La cérémonie de ce samedi après-midi, qui a débuté peu avant 15 h (16 h en Belgique) était sobre et millimétrée, comme le Prince l’avait souhaité. Son cercueil a rejoint la chapelle de Windsor, couvert de l’étendard personnel du duc d’Edimbourg, de son épée, sa casquette de la Marine et d’une couronne de fleurs, à l’arrière d’un Land Rover vert militaire qu’il avait lui-même contribué à concevoir pendant 16 ans. Derrière, nous retrouvions notamment le prince Charles, très ému, ainsi que ses deux fils, William et Harry, séparés par leur cousin Peter Philipps (voir ci-contre). Si Kate était bien présente à la cérémonie, ce n’était par contre par le cas de ses trois enfants, le prince George, la princesse Charlotte et le prince Louis, restés à la maison pour assister à la retransmission.

La reine Elizabeth est ensuite apparue, à l’arrière de sa Bentley, vêtue de noire, jusqu’à son masque. La procession, au son de la fanfare des Grenadier Guards, dont Philip a été le colonel pendant 42 ans, a accompagné le cercueil jusqu’à la chapelle Saint-Georges où, à 15 h tapante, une minute de silence a été observée dans tout le pays pour rendre hommage à celui que la Reine définissait comme sa « force » et son « soutien » depuis son couronnement en 1952.

Pendant la cérémonie, la chapelle Saint-Georges paraissait bien vide. En raison des règles sanitaires, seules 30 personnes pouvaient en effet assister aux obsèques. Si le prince Charles pouvait compter sur la présence de Camilla ou William sur celle de Kate, la Reine est apparue seule aux côtés du cercueil de son défunt mari, essuyant, selon le Daily Mail, une larme avant de se recueillir. Son fils aîné a eu davantage de mal à contenir son émotion.

Une reine seule

Lors de l’office religieux, sans homélie ni sermon à la demande du prince Philip, le doyen de Windsor a rendu hommage à son « inébranlable loyauté » envers la Reine, son « courage », sa « force d’âme » et sa « foi ».

Retransmises en direct, les funérailles ont duré moins d’une heure. Seule la descente du cercueil dans la crypte n’a pas été filmée afin que ce moment puisse se dérouler dans la plus stricte intimité, comme l’avait souhaité le prince Philip. Bien que le public ait été appelé à ne pas se rassembler devant les résidences royales en raison de la pandémie, Windsor bruissait de badauds et d’habitants, bouquets de fleurs à la main.

William et Harry ont discuté sur le chemin du retour

Repartis ensemble.
Repartis ensemble. - D.R.

La configuration de la procession avait fait parler d’elle. Et pour cause : alors que les deux frères, William et Harry, ne s’étaient plus revus depuis le déménagement du cadet aux États-Unis il y a un an, la reine avait décidé qu’ils ne seraient pas côte à côte pour suivre le cercueil de leur grand-père. Avait donc été placé entre eux leur cousin, Peter Philips.

William et Harry n’ont cependant pas gardé leurs distances éternellement.

Après la cérémonie, en retournant à pied au château, les caméras n’ont pas manqué de filmer les retrouvailles des deux frères. Les images les montrent discutant en compagnie de Kate.

« Un moment d’unité »

C’est la première fois qu’on les revoyait aussi proches depuis leur dernière rencontre en mars 2020. D’après l’experte en langage corporel Judi James, interrogée par le MailOnline, cette discussion « ressemblait à un véritable moment d’unité plutôt qu’à quelque chose d’artificiel pour les caméras ».

Notre sélection vidéo