Abonnez-vous pour 1€

Hugo Siquet réaliste après la qualification du Standard pour les playoffs 2: «Un soulagement, alors que cela devrait être une déception...»

Siquet a offert le premier but à Klauss.
Siquet a offert le premier but à Klauss. - Photo News

Le Français, très en bon en cette fin de saison, reste malgré tout le meilleur passeur du Standard (8 assists toutes compétitions confondues). Mais jusqu’à quand ? Car dans son dos souffle le vent de fraîcheur amené par Hugo Siquet, auteur dimanche de sa cinquième offrande, pour Joao Klauss. « On en rigole dans le vestiaire avec Nico, je lui dis de faire attention », assure le jeune Liégeois. « Il reste encore loin devant moi, on verra en fin de saison mais ce n’est évidemment pas la priorité. »

La priorité, désormais, c’est évidemment la finale de Coupe de Belgique qui se profile. Un rendez-vous toujours important dans la carrière d’un joueur, mais encore plus lorsqu’il se présente à vous alors que vous n’avez que 18 ans. « C’est une magnifique expérience pour moi, pour ma première saison », avoue Hugo Siquet, désormais libre d’évoquer cette finale sans avoir le sentiment de mettre la charrue avant les bœufs. « Nous sommes déjà tous concentrés sur ce match qui s’annonce très beau. Sur le papier, c’est vrai que nous sommes un peu des outsiders. Mais sur ce match, je pense que ce sera du 50-50. Nous avons montré à Genk que nous étions capables de rivaliser avec cette équipe, ce qui doit nous donner encore plus de motivation. Contre Bruges, nous avions aussi été capables du meilleur. Il faudra se servir de tout ça. »

Se servir aussi des qualités offensives d’un Jackson Muleka à nouveau buteur face au Beerschot et d’un Joao Klauss qui retrouve lui aussi des couleurs après une période compliquée sur le plan personnel. « Au Congo, j’ai déjà marqué un doublé sur quatre matches consécutifs, donc je peux encore faire mieux », ironise le Congolais, timide en apparence mais qui sait aussi avoir de l’humour. « Je ne suis pas encore satisfait de moi car je sais que je peux faire encore plus. Il me faut plus de régularité. » Alors que son compère brésilien de l’attaquant bénéficie de son travail, Jackson Muleka se réjouit de son côté de partager l’affiche dans un 4-4-2 qui fonctionne ces dernières semaines. « Même si c’est difficile de parler en dehors du terrain car il parle anglais et moi français. Mes coéquipiers sont là pour m’aider quand je dois interpréter ce qu’il dit. On a des bons communicants dans le groupe ! »

Un groupe qui vivra encore quelques semaines de plus ensemble puisqu’il vient de gagner le droit de jouer les Playoffs 2. « C’est malheureusement un soulagement pour nous, alors que cela devrait être une déception », juge Hugo Siquet. « Nous avons réalisé une saison moyenne. Il nous a manqué de la régularité pour accrocher les Playoffs 1, alors que nous avions les qualités pour y parvenir. Nous avons su nous rattraper sur la fin, c’est déjà ça… »

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo