Abonnez-vous pour 1€

«Super League»: le premier joueur d’un des clubs concernés critique le projet

Vidéos
@News
@News

Douze grands clubs ont officialisé lundi le lancement de leur « Super League », une compétition privée vouée à supplanter la Ligue des champions, une déclaration de guerre à laquelle l’UEFA a promis de répliquer en excluant les équipes dissidentes et leurs joueurs.

« Douze des clubs européens les plus importants ont annoncé avoir conclu un accord pour la création d’une nouvelle compétition, gouvernée par ses clubs fondateurs. AC Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea FC, FC Barcelone, Inter Milan, Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Real Madrid et Tottenham se sont unis en tant que clubs fondateurs », pouvait-on lire dans un communiqué publié sur les sites des clubs.

Depuis cette annonce, les critiques fusent. Et, pour la première fois, un joueur d’un des clubs concernés a réagi de manière négative à ce projet. « Les rêves ne peuvent pas être achetés », a déclaré Bruno Fernandes, un joueur de Manchester United, en story Instagram ce lundi, en réponse à la story de Daniel Podence (Wolverhampton) qui parlait de la Ligue des champions en bien.

La critique n’est donc pas directe, mais bel et bien réelle.

Foot amateur et chez les jeunes

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be