Abonnez-vous pour 1€

Philippe Saint-Jean, du Royal Mouscron Péruwelz, a du mal à cacher son amertume: «L’avenir du Futuro se jouera dans les prochaines heures»

Le directeur du Futurosport craint pour l’avenir du centre de formation.
Le directeur du Futurosport craint pour l’avenir du centre de formation. - J.-M.MA.

Cheville ouvrière du RMP (Royal Mouscron Péruwelz) en 2010 (de la Promotion à la D2 en deux ans), mais aussi, déjà, de la création du Futurosport en 1997, et plusieurs fois actif comme T1 de l’Excel au sein de l’élite, Philippe Saint-Jean, le directeur du Futuro avait bien du mal à cacher son amertume, ce lundi matin, au lendemain de la relégation sportive du club.

« Une soirée douloureuse. Une saison douloureuse, même », commente ce véritable passionné, dont le professionnalisme et le dévouement ont de quoi en inspirer plus d’un dans le monde du ballon rond. Entre le natif de Braine l’Alleud et Mouscron, son club de foot et le Futurosport l’histoire d’amour est d’une rare intensité. Mais elle vient de vivre un sacré choc, dont les effets ne sont pas encore tous mesurables.

► « Le scénario de cette ultime journée était presque cousu de fil blanc, même s’il subsistait un petit espoir. »

► Philippe se confie : « La descente ? J’y ai malheureusement songé dès le 2e jour de cette saison ».

► Voici son interview en intégralité.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo