Abonnez-vous pour 1€

Une fin d’année toujours sous le signe du coronavirus: voici ce que Caroline Désir a demandé aux écoles!

Caroline Désir.
Caroline Désir. - Belga

Depuis un an, les rattrapages des lacunes d’apprentissage figurent parmi les mots d’ordre des équipes éducatives. Dans l’une de ses dernières circulaires, la ministre de l’Éducation, Caroline Désir (PS), écrit d’ailleurs ceci : « J’insiste sur la nécessité de privilégier au maximum les temps de cours et d’activités didactiques durant la période qui nous mène à la fin de l’année scolaire en tenant compte des écarts d’apprentissage qui ont pu se creuser entre les élèves (...) Je rappelle que, particulièrement pour le secondaire, les évaluations ne doivent pas nécessairement prendre la forme d’une session d’examens avec suspension des cours ; des formes alternatives peuvent être mises en place… ».

►► Mais qu’en est-il des jours blancs de la fin juin et les journées pédagogiques ? Là aussi, Caroline Désir demande de lever le pied.

Pour cette fin d’année donc, la ministre recommande de maximiser les apprentissages et donc, implicitement, de réduire tout le reste. Implicitement ? Oui, car elle n’interdira rien, à aucune école, cela relève de leur autonomie scolaire et de leur responsabilité.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be