Abonnez-vous pour 1€

15 minutes de lecture chaque jour pour améliorer le niveau en FWB: «Ça ne doit pas être un apprentissage, il faut que ça reste un plaisir»

Illustration
Illustration - Belga Image

L’idée remonte à quelques années, à la lecture des piètres résultats engrangés par les francophones en matière de lecture. Réalisée tous les cinq ans, l’étude PIRLS de 2016 montrait que 8 % des élèves belges francophones, à 9-10 ans, n’atteignaient pas le niveau de compréhension le plus élémentaire de l’échelle, qui implique la capacité de localiser et restituer un détail ou une information explicitement mentionnée et directement accessible dans un texte. Ce pourcentage est en hausse de deux points par rapport à l’étude de 2011.

« Les éditeurs se sont interrogés sur ces mauvais résultats et se sont demandés s’ils n’avaient pas une responsabilité à endosser », explique Simon Casterman, président de l’association des éditeurs belges. « Nous avons alors lancé cette démarche afin de communiquer sur l’importance de la lecture. C’est un véritable enjeu de société. La lecture favorise la créativité et aide à mieux se développer », ajoute-t-il.

Le mot d’ordre de la démarche reste le plaisir. « Ça ne doit pas être un apprentissage pur et dur. Il faut que cela soit un plaisir et donner à l’enfant tout un éventail de possibilités parmi les supports de lecture (livre, BD…) », ajoute M. Casterman.

La campagne ne se limite pas qu’au milieu scolaire. Les entreprises peuvent également envisager d’inscrire un temps de lecture quotidien dans le planning de leurs travailleurs. « La recherche a prouvé que le fait de lire stimule le cerveau : nouvelles connexions créant des changements neurologiques persistants, enrichissement de la mémoire sémantique, réduction du stress et meilleur contrôle des émotions entraînant un gain pour l’apprentissage… Participer au quart d’heure de lecture est donc aussi une façon de se démarquer de ses concurrents en favorisant l’épanouissement au travail et en stimulant la créativité », soulignent les responsables de la campagne.

Notre sélection vidéo