Abonnez-vous pour 1€

Joe Biden veut des «actes» à son sommet sur le climat

Joe Biden veut des «actes» à son sommet sur le climat
Belga Image

« Il n’y a pas de plus grand défi pour ce gouvernement, et pour les États-Unis, que de combattre la crise climatique », a dit une responsable américaine avant la réunion virtuelle de jeudi et vendredi avec une quarantaine de dirigeants mondiaux, dont le Chinois Xi Jinping, le Russe Vladimir Poutine mais aussi le pape François.

« Nous savons tous que nous devons faire davantage pour infléchir la courbe des émissions mondiales » de gaz à effet de serre responsables du réchauffement, a-t-elle ajouté, appelant à « un niveau inédit de coopération planétaire ».

Un autre responsable de l’équipe Biden a dit « attendre des actes lors de cette réunion », point d’étape vers la grande conférence de l’ONU, la COP26, prévue en fin d’année à Glasgow, en Ecosse.

« Nous attendons des dirigeants qu’ils fassent des annonces pour relever leur ambition en indiquant les prochaines mesures qu’ils entendent prendre pour aider à résoudre le problème climatique de manière collective », a-t-il martelé.

Les grandes puissances invitées, qui représentent ensemble 80 % des émissions mondiales et dont les dirigeants s’exprimeront jeudi à l’ouverture des débats, se sont mises mardi en ordre de marche pour ce sommet censé démontrer que l’Amérique est de retour dans ce combat après le désengagement de Donald Trump.

Le président chinois Xi Jinping, à la tête du premier pays émetteur de gaz à effet de serre, a confirmé sa participation, malgré les vives tensions avec Washington.

Également en froid avec les Américains, Vladimir Poutine a promis que la Russie, producteur majeur d’hydrocarbures, agirait « sévèrement » contre le changement climatique. Le président russe a fixé comme objectif que le volume cumulé d’émissions nettes de gaz à effet de serre de son pays passe en dessous de celui de l’Union européenne lors des 30 prochaines années.

Quant à l’UE, justement, elle pourra faire bonne figure après un accord in extremis entre eurodéputés et États membres sur une réduction nette d’« au moins 55 % » de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990.

Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be