Top 10 des meilleurs documentaires et mini-séries pour célébrer la Terre

Top 10 des meilleurs documentaires et mini-séries pour célébrer la Terre
Apple TV+, Netflix, Disney+

« Le Secret des baleines » (Disney+)

« Les baleines aiment d’un amour profond, elles jouent avec joie et pleurent leurs défunts… » C’est avec ces mots que s’ouvre le premier des quatre volets de la série documentaire exceptionnelle « Les Secrets des Baleines », que lance Disney+ ce 22 avril, Jour de la Terre. Des mots prononcés par sa narratrice Sigourney Weaver, avec qui on découvre tout ce qu’on ignorait de ces cétacés géants, menacés, eux aussi, d’extinction. Pendant trois ans, Brian Skerry, photographe et explorateur pour « National Geographic », est littéralement entré dans l’intimité de cinq espèces, dans plus de vingt contrées du globe, et en a ramené des images non seulement superbes mais extrêmement instructives et bouleversantes. Un film produit par le cinéaste primé aux Oscars et défenseur de l’environnement, James Cameron (« Titanic », « Avatar »).

« Notre Planète » (Netflix)

Cette série-documentaire ambitieuse et spectaculaire, narrée – dans sa version originale – par le formidable conteur britannique David Attenborough, révèle la beauté naturelle de notre planète, mais aussi l’impact du changement climatique sur toutes les créatures vivantes. Le tout en huit épisodes de cinquante minutes chacun.

« Tiny World » (Apple TV+)

Cette formidable série anglaise présente les petits héros les moins connus de la nature. La lumière est mise sur ces minuscules créatures et les choses extraordinaires qu’elles accomplissent pour survivre, avec Paul Rudd (alias « l’homme fourmi » dans l’univers Marvel !) à la narration. Jardin, forêt, île, désert, étang, récif, jungle… chaque épisode (comptez-en douze d’une durée de trente minutes, étalés sur deux saisons), s’aventure dans un environnement différent.

« Vues de la Terre » (Disney+)

Embarquez pour une expérience musicale et visuelle unique à travers le monde, en cinq épisodes : qu’il s’agisse de glaciers bleutés, de déserts arides, de forêts tropicales luxuriantes ou de mégalopoles grouillantes de vie, tout a été créé pour échapper à la cacophonie du quotidien et se ressourcer par la beauté des images et des sons, et rien d’autre.

« Une année autour de la Terre » (Arte.tv)

Partout sur la planète, les saisons rythment les cycles du vivant, dans la nature comme dans le monde humain. Au fil d’une année, Arte propose un tour du monde passionnant, en six volets de 45 minutes. Chaque épisode se concentre sur deux mois. Le premier est donc tourné en janvier et février. On découvre l’ours blanc en Arctique, les lamantins de Floride, avant de s’aventurer sur les sommets enneigés du Japon et de découvrir la migration humaine provoquée par le Nouvel An chinois. Cap ensuite sur l’Afrique équatoriale, proie au déluge, pour terminer au carnaval de Rio, non loin du fourmillement de la vie de la forêt amazonienne.

Ce premier épisode est également disponible sur Youtube.

« Il était une fois notre planète » (Youtube)

Le documentaire, diffusé sur la chaîne National Geographic et disponible sur Youtube, nous emmène dans un voyage à travers le temps, pour vivre la violente naissance de la Terre, il y a plus de quatre millions d’années. Découvrez les âges glaciaires, les gigantesques éruptions volcaniques, le règne des dinosaures, et… les premiers humains. Grâce à ces images reconstituées, c’est comme si on y était.

« Terre en lumière » (Netflix)

Trois saisons et en tout 18 épisodes de 25 minutes sont proposés dans cette docu-série époustouflante où des réalisateurs et des photographes parcourent le monde pour capturer des images de population, de lieux, de créatures et de cultures sous des angles inédits. « Une image réussie et pertinente peut avoir un impact énorme sur le grand public, et changer les choses. La photo a ce pouvoir  », nous vend la bande-annonce de la saison 2, qui montre également que la série propose des images d’une très haute qualité, garantissant une immersion totale. Un must !

« L’année où la Terre a changé » (Apple TV+)

Le documentaire de soixante minutes contient des séquences tournées ces douze derniers mois, qui montrent que le confinement mis en place dans de nombreux pays a permis de faire diminuer la pollution et a été très bénéfique pour la planète. Une prise de conscience sur l’impact qu’a l’humain sur notre Terre, avec – encore une fois – l’écrivain et journaliste David Attenborough à la narration.

« Long Way… » (Apple TV+)

Dans ces trois séries britanniques, qui comptent entre 6 et 11 épisodes, Ewan McGregor et Charley Boorman roulent, à moto, d’une destination à une autre, à la découverte de paysages magnifiques. Dans « Long Way Round », tourné en 2004, les deux acteurs partent de Londres pour atteindre New York, en passant par l’Europe et l’Asie. Dans leur second voyage, « Long Way Down », en 2007, Ewan et Charley sont partis du Royaume-Uni, pour, après 85 jours de route, arriver en Afrique du Sud. Leur dernier trajet s’est étendu de septembre à décembre 2019. Sur des Harley-Davidson, les deux comparses sont partis pour 100 jours, parcourant 13 pays et 21 000 kilomètres. De quoi offrir de merveilleux paysages de l’Argentine, le Chili, la Bolivie, le Pérou ou encore le Mexique. Les trois voyages sont disponibles sur Apple TV+.

« Planète Hostile » (Disney+)

En offrant des images à couper le souffle, cette série américaine de National Geographic, est désormais sur Disney+. Présentée par l’aventurier anglais Bear Grylls, elle montre en six volets que la Terre n’est pas si facile à vivre, par exemple dans la Vallée de la Mort où il peut faire plus de 55º, et pour tous ces animaux – tortues, poissons ou oisillons – qui luttent pour leur survie. Magnifique et haletant !

Notre sélection vidéo