Abonnez-vous pour 1€

Manifestation contre l’extrême droite le 1er mai à Liège

Illustration
Illustration - Belga Image

Peu de temps après la fusillade survenue le 16 avril dans le quartier de Droixhe, le mouvement « Nation » avait annoncé sa volonté d’organiser un rassemblement sur la place Saint-Lambert à Liège. Intitulée « Le premier mai des honnêtes gens », cette manifestation a pour but de dénoncer un sentiment d’insécurité en Cité ardente, selon la mouvance d’extrême droite. La présence de Carrera Neefs, membre de Schild & Vrienden, est prévue. Cette ancienne élue du Vlaams Belang avait été exclue du parti d’extrême droite flamand à la suite d’un hommage réalisé à un soldat nazi décédé.

À la suite de l’appel du 1er mai, plusieurs associations culturelles liégeoises ainsi que la FGTB ont indiqué vouloir se rassembler au même endroit pour occuper le terrain et ne pas leur laisser la place.

Le mouvement antifasciste « La Cible » est à l’origine de cette contre-manifestation, durant laquelle se succéderont concerts et prises de parole. « Le mouvement d’extrême droite ’Nation’ a annoncé sa venue place Saint-Lambert dans une tentative de récupération du 1er mai mais aussi afin d’instrumentaliser les événements qui se sont déroulés dans le centre-ville le 13 mars dernier », accuse « La Cible », soutenue dans sa démarche par le Front Antifa2.0, le théâtre Arsenic, Solidarité Culture Liège et la FGTB Liège Huy Waremme.

Le syndicat socialiste a confirmé vendredi la présence de certains de ses militants à ce rassemblement en marge de la traditionnelle manifestation du 1er mai, pour laquelle aucune décision n’a encore été prise dans le contexte de la crise du coronavirus.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be