Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Vol de fleurs à couper au Sud de Charleroi: «Une indélicatesse peu respectueuse»

Gaston et Fanny tiennent la ferme de Maugrétout à Walcourt: ils se sont diversifiés en créant des champs de fleurs à couper.
Gaston et Fanny tiennent la ferme de Maugrétout à Walcourt: ils se sont diversifiés en créant des champs de fleurs à couper. - D.R.

Que vous vous rendiez à Hantes-Wihéries, Barbençon, Thuin, Mont-Sainte-Geneviève, Thuillies, Tarcienne, Leers-et-Fosteau, Nalinnes, Gerpinnes, ou encore Lobbes, vous risquerez certainement de tomber sur un champ de fleurs. Un champ ouvert à tous, où l’on peut pratiquer l’auto-cueillette, presque toute l’année… à condition de rétribuer l’agriculteur au juste prix.

« Nos dix champs sont ouverts sept jours sur sept et une urne se trouve à l’entrée de chaque parcelle, dans laquelle on peut déposer l’argent. Si les personnes n’ont pas de liquide sur elles, elles peuvent aussi faire un virement. Toutes les infos relatives au paiement se trouvent à l’entrée », explique Gaston, de la ferme de Maugrétout à Walcourt.

Impossible, donc, de passer à côté de ces renseignements lorsqu’on se rend dans le champ. Mais le système fonctionne sur la confiance… et certaines personnes semblent n’avoir aucun scrupule à en abuser.

>> Les agriculteurs se disent déçus du comportement de certains  : « Les bénéfices permettent de faire vivre une famille et de continuer à proposer de belles fleurs »

Retrouvez cet article et toute l'info de votre région dans notre nouvelle application Sudinfo. Téléchargez-la maintenant ici.

Notre sélection vidéo