Abonnez-vous pour 1€

Devenu couvreur pendant la crise, le chef-coq du Maxens n’ouvrira pas le 8 mai: «S’il pleut, les clients annuleront leurs réservations»

En attendant de retrouver ses fourneaux en juin, le chef-coq travaille comme couvreur.
En attendant de retrouver ses fourneaux en juin, le chef-coq travaille comme couvreur. - D.R./Archive E.G.

Le restaurant Maxens, fermé comme tous les autres depuis le 18 octobre, manque depuis des mois aux gourmets : ils attendent donc avec impatience le 8 mai. Eh bien non, il leur faudra saliver encore quelques semaines de plus… Cet établissement situé en périphérie de Mons, à Saint-Symphorien, dispose pourtant d’une belle, vaste et confortable terrasse. Stéphane Grulois explique pourquoi il attendra juin pour la rouvrir.

« C’était trop court, il me fallait un mois de vacances supplémentaire ! » Le chef trouve encore la force de plaisanter, bien que la situation n’ait rien de drôle pour lui. Plus sérieusement : « Regardez le thermomètre… On ne travaille chez moi qu’avec des produits frais. »

► « Si on annonce de la pluie, les clients annuleront leurs réservations du jour au lendemain »

► Il énonce toutes les raisons de sa non-réouverture.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be