Le Journal de la rentrée - Retrouvez les photos de vos enfants dans votre journal LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

Les autotests vont débarquer dans les écoles la première semaine de mai: «Nous n’avons plus besoin de passer par le laboratoire, c’est plus simple»

Une expérience pilote de test salivaire a été menée dans 20 écoles jusque Pâques.
Une expérience pilote de test salivaire a été menée dans 20 écoles jusque Pâques. - Elio Germani

Un marché public a été lancé pour permettre à cette nouvelle stratégie de démarrer. Les tests devraient débarquer d’ici quelques jours (au début du mois de mai) dans les centres de promotion de la santé à l’école. Rappelons que, pour des questions de logistique (et aussi budgétaires), tous les enseignants de toutes les écoles de Wallonie et de Bruxelles ne seront pas testés chaque semaine.

Deux tests par semaine

Ce traitement ne concernera que les écoles dans lesquelles on aura détecté un cluster (foyer). Chaque enseignant y sera alors testé deux fois par semaine. Précision : dans le système scolaire, on a tendance à appeler un cas un cluster. Or, il faut pour cela deux cas liés entre eux.

► Plusieurs problèmes sont mis en avant par Caroline Désir : « Nous avons constaté que le testing salivaire ne nous a pas vraiment permis de gagner du temps. »

► « Nous n’avons plus besoin de passer par le laboratoire. C’est donc plus simple, en tout cas sur le papier. »

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo