Abonnez-vous pour 1€

Un premier concert test aura lieu le 7 mai en Wallonie: il se tiendra à Spa

Un premier concert test aura lieu le 7 mai en Wallonie: il se tiendra à Spa

M. Gardier précise qu’il s’agit bien d’organiser une expérience scientifique, destinée à valider des protocoles pouvant donner ensuite des perspectives au monde culturel qui en a tant besoin.

« Le petit théâtre de Spa accueillera un concert intérieur du groupe Ykons. Dans ce lieu pouvant accueillir 440 personnes, 220 personnes seront présentes selon un protocole strict pour éviter les croisements et les attroupements, ainsi que le port du masque obligatoire et une distance d’un siège minimum entre chaque bulle. Pour ce premier événement-test, comme au KVS, un volet « testing rapide préventif » est également prévu sur recommandation du commissariat Covid dans le contexte actuel de l’épidémie. Au total, 3 tests devront être réalisés par les personnes qui assisteront au concert : un test rapide préventif, prévu sur recommandation du commissariat Covid dans le contexte actuel de l’épidémie, un test le jour du concert et un dernier 7 jours plus tard », explique-t-on au cabinet de la ministre de la Culture, Bénédicte Linard.

Le groupe Ykons réclame depuis longtemps l’organisation de tels événements. Son chanteur, Renaud Godart, est donc heureux de cette avancée. « Cela doit nous donner des perspectives. Pas pour demain mais pour l’automne par exemple. Que pourrons-nous faire quand les centres culturels reprendront ? Quelle jauge ? En ce qui nous concerne, nous prévoyons de sortir un album en octobre. Il est impossible de dire à ce stade si nous pourrons réellement aller le présenter comme prévu. Une vision à plus long terme est primordiale pour l’ensemble du secteur. »

Le concert de Spa est le premier des 6 événements culturels sous forme de tests « grandeur nature » à être dévoilé. À chaque fois, les événements seront mis sur pied en collaboration « avecun partenaire scientifique spécialisé en biostatistique pour construire le protocole de l’étude, réaliser une analyse détaillée et décrire les résultats dans un rapport final ». Il s’agit de la société DNAlytics qui est basée à Louvain-la-Neuve et qui s’est associée aux professeurs Coppieters (ULB) et Speybroeck (UCLouvain) « pour la validation scientifique des questions de santé publique et épidémiologiques liées à l’étude ». Rappelons également que l’Université de Liège est associée sur le volet ‘testing’.

Notre sélection vidéo