5 programmes pour avoir la tête dans les étoiles

Anna Kendrick dans «Le passager N°4».
Anna Kendrick dans «Le passager N°4». - Netflix

Sur YouTube

La chaîne du Centre national d’Etudes Spatiales : CNES

De quoi vivre l’épopée spatiale de l’intérieur : on y trouve le décollage de la capsule Crew Dragon, l’arrivée dans l’ISS et étant donné que Thomas Pesquet y effectuera près de la moitié des 200 expériences à mener sous l’égide du CNES, il y aura des points fréquents et des contacts privilégiés. En parallèle, sur cette chaîne, toute une série de vidéos sur la mission en cours sur Mars et des capsules didactiques pour les enfants.

Sur Netflix

« Le passager Nº 4 »

De Joe Penna, avec Toni Collette et Daniel Dae Kim. Sorti il y a peu et déjà numéro deux des contenus les plus regardés après « Le serpent » ! Un passager clandestin, un huis clos asphyxiant, une histoire de confinement spatial et les questions morales que posent l’isolement et la survie ! Puissant !

Sur Auvio

Avec la première femme dans l’espace

Rencontre avec la cosmonaute russe Valentina Terechkova. Un document inédit qui nous plonge en 1966, lors de sa venue en Belgique. De quoi susciter des vocations à l’heure où l’ESA a ouvert pour la première fois depuis onze ans des candidatures pour des postes d’astronautes. Seule à bord de son vaisseau spatial Vostok 6 qui décolle le 16 juin 1963 du cosmodrome de Baïkonour, elle passa près de trois jours en orbite basse dans le cadre d’un vol conjoint avec Valeri Bykovski lancé de son côté à bord du vaisseau Vostok 5 deux jours auparavant.

« Ovnis, une affaire d’Etat »

La question de l’existence des extraterrestres fascine toujours. Mais saviez-vous qu’en 2017, le Pentagone a révélé avoir financé un programme de recherche secret sur les ovnis, d’un montant de 22 millions de dollars ? Qu’en a-t-il résulté ? Plongez dans ce docu !

Les cobayes du cosmos

Ou les confidences d’astronautes sur leur vol dans l’espace. Alors que la science nous promet de nous faire vivre sur Mars dans un avenir pas si lointain, des questions se posent, entre autres, celle-ci : sommes-nous faits, humbles mortels, pour cela. Chaque astronaute envoyé là-haut est un objet d’études et la médecine spatiale prépare les organismes à l’exploration de nouveaux mondes. Ce documentaire permet de découvrir les sensations vécues par ces explorateurs et les conséquences.

Ne manquez pas cette semaine dans votre Ciné-Télé-Revue notre entretien croisé avec Dirk Frimout et Thomas Dermine.

Notre sélection vidéo