Abonnez-vous pour 1€

Paul Magnette, président du PS, offensif à la veille du 1er mai: «Les patrons reviennent à de meilleurs sentiments ou ce sera zéro paix sociale!»

Paul Magnette, président du PS, offensif à la veille du 1er mai: «Les patrons reviennent à de meilleurs sentiments ou ce sera zéro paix sociale!»

Le 1er mai, le PS commémore les luttes sociales. Là, vous êtes en plein dedans avec cette impossibilité pour les partenaires sociaux de s’accorder sur l’accord interprofessionnel (AIP) ?

On est dans un moment de tension, je ne le cache pas. On savait que le dossier serait difficile. Lorsqu’on négociait l’accord de gouvernement, on a plaidé pour modifier la loi de 1996 (relative à la norme salariale, NdlR), car telle qu’elle a été modifiée en 2017 par le gouvernement Michel, il n’y aura plus jamais d’accord possible, tous les économistes de gauche comme de droite le disent. Mais les libéraux voulaient toucher à l’indexation automatique des salaires, il n’en était pas question. On a donc créé cette marge en dehors de la loi avec cette circulaire indicative. Tout s’est bien passé dans un premier temps : Pierre-Yves Dermagne (le ministre de l’Emploi, NdlR) a fait un énorme travail. On a arrêté un menu en 3 chapitres. Le premier, c’était l’accord sur l’enveloppe bien-être qui réévalue les basses pensions et allocations. Là, cela a été accepté, c’est fait. Le chapitre 2, c’est, au-delà des 3,2 % (2,8 % d’indexation et 0,4 % de marge salariale), l’ajout de primes corona dans les secteurs qui se portent bien. Personne ne dit qu’il faut le faire dans les secteurs en difficulté, cela menacerait l’emploi. Le chapitre 3 concerne le salaire minimum et les fins de carrière. Mais le patronat a bloqué.

« Le patronat a la nostalgie des années Michel où c’était open bar. Fini, avec le PS »

Vous êtes toujours à 200% derrière les syndicats: le patronat est seul responsable?

Oui! À 2.000% même!! Quand vous vous dites prêts à donner 250€ brut de prime en deux ans pour les entreprises qui ont fait 30% des bénéfices, c’est se moquer du monde, une vraie provocation! [...]

► « Le PTB parle, le PS agit » : le président socialiste affirme qu’il ne suivra « jamais » le parti de Peter Mertens et Raoul Hedebouw

► Patronat, syndicats, Horeca, Luperto, Codeco, Bois de la Cambre… : retrouvez l’intégralité de l’interview de Paul Magnette ICI

Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be