Abonnez-vous pour 1€

La Belgique remettra son plan de relance à la Commission européenne vendredi

La Belgique remettra son plan de relance à la Commission européenne vendredi
Belga

Ce plan était à rendre pour la fin du mois d’avril à la Commission européenne, déjà impliquée dans la révision des « brouillons » qui lui parviennent depuis octobre. De nombreux pays sont en retard, et cette date du 30 avril avait pris de plus en plus des allures de délai « indicatif », expliquait récemment une source européenne. La Belgique parviendra donc à tenir ce délai. Le point sera une dernière fois à l’ordre du jour du cabinet restreint (kern) demain/vendredi, a-t-on appris de source gouvernementale. Une communication détaillée devrait suivre.

« C’est une prouesse. On l’a fait avec les partenaires sociaux et avec l’ensemble des gouvernements de ce pays », a commenté Thomas Dermine. « La commission a demandé que l’on vienne avec des projets que l’on puisse mettre en œuvre rapidement. C’est pour cela qu’il y en a certains qui sont déjà connus. Il y a des projets qui vont dessiner le visage de notre pays dans le futur : on va construire une île énergétique en mer du Nord, un centre sur l’intelligence artificielle à Bruxelles, des écoles de biotechnologie en Wallonie ! »

Prévus pour la période 2021-2026, les investissements publics de ce plan à 5,9 milliards se concentreront donc en grande partie sur 2021 (1,107 milliard), 2022 (1,563) et 2023 (1,121), avait annoncé le secrétaire d’État mi-avril.

En tout, 85 projets d’investissement ont été retenus ainsi qu’une vingtaine de propositions de réformes, a confirmé M. Dermine sur la RTBF. La part du lion revient, comme déjà annoncé, à l’infrastructure (transport, énergie, bâtiments, etc.) : 56 % des fonds prévus la concernent.

« Investir dans les logements sociaux, dans les bâtiments et dans les écoles, c’est un excellent investissement », a justifié Thomas Dermine. « Vous augmentez le confort des utilisateurs et, en plus, vous réduisez l’empreinte CO2 et vous remettez des travailleurs à l’emploi dans le secteur de la construction qui jouera un rôle majeur. »

En outre, 28 % des montants seront consacrés au numérique.

« Le plan européen est une première brique dans le réinvestissement dans nos infrastructures », a-t-il conclu.

Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be