Accueil 7Dimanche L'actualité de 7Dimanche

Les terrasses de Middelkerke ont rouvert ce samedi: plus de 200 tables placées sur la digue, «une libération»

Le bourgmestre de Middelkerke a lancé le mouvement. Jean-Marie Dedecker avait promis l’ouverture des terrasses des établissements Horeca dans sa commune. Il a tenu parole, malgré les oppositions. Une répétition générale avant le moment tant attendu du 8 mai dans tout le pays.

La réouverture officielle des terrasses est prévue pour le 8 mai. Mais à la mer, et plus précisément à Middelkerke, c’était déjà la « libération » avant l’heure. Le bourgmestre Jean-Marie Dedecker l’avait annoncé et il a tenu parole.

Pendant les vacances de Pâques, le bourgmestre avait déjà installé des tables en terrasse afin de permettre à la population d’y consommer de la nourriture et des boissons

Ici, dans le cadre de cette ouverture anticipée, il a réalisé un petit tour de passe-passe pour arriver à ses fins.

Dans cette petite ville de Flandre occidentale, le bourgmestre a temporairement supprimé les licences octroyées aux terrasses de l’Horeca. La zone a ainsi été rendue à l’espace public et la commune a pu placer elle-même des tables et des chaises. Les gens souhaitant manger un morceau ou acheter une boisson à un commerce ont pu acheter et emporter ce dont ils avaient besoin et s’installer une des 200 tables, en toute légalité.

« Nous avons tellement attendu ce moment », ont ainsi exprimé plusieurs personnes, le sourire aux lèvres.

Quant à Jean-Marie Dedecker, il a même eu droit à un joli bain de foule sous les applaudissements de quelques clients ravis. « Le soleil est au rendez-vous et les gens peuvent rester en plein air de manière sûre. Ils voient ça comme une délivrance. Je pouvais encore attendre une semaine, mais c’est d’une grande portée symbolique pour ces gens ».

L’initiative n’a cependant pas plu à tout le monde, à commencer par les experts scientifiques du gouvernement .

« Un bourgmestre qui ignore ouvertement un arrêté alors que la plupart des citoyens ont suivi les règles pendant plus d’un an, ce n’est pas un bon exemple », a ainsi exprimé sèchement Marc Van Ranst.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en L'actualité de 7Dimanche

Voir plus d'articles