Abonnez-vous pour 1€

Cheville fracturée, gaz lacrymo, coup de matraque, coup de bouclier… le bilan de la Boum 2: «Faites la différence entre les casseurs et les autres»

Témoignage
Cheville fracturée, gaz lacrymo, coup de matraque, coup de bouclier… le bilan de la Boum 2: «Faites la différence entre les casseurs et les autres»

Au total, 127 personnes ont été arrêtées administrativement alors que cinq arrestations judiciaires ont été effectuées, notamment pour rébellion armée, menaces et vente de stupéfiants. Une quinzaine de participants ont été blessés ainsi que plusieurs policiers.

Si des casseurs étaient présents parmi les nombreuses personnes présentes, d’autres étaient venues dans un esprit tout à fait pacifique. Corinne, une Namuroise de 22 ans, en faisait partie. Cela n’a pas empêché la jeune femme d’être touchée par un policier lors de l’importante intervention policière. Bilan : une triple fracture de la cheville.

La jeune femme raconte  : « Il m’a crié de dégager en me mettant un coup de matraque. Il m’a mis un coup de bouclier en plus ». Son témoignage complet ici.

► Noa et Elias, sœur et frère, se trouvaient sur les pelouses avec des amis : « Ils n’y sont pas allés de main morte, ils nous ont aspergés de gaz lacrymogène sans nous avoir prévenus. »

► Philippe Close réagit, Georges-Louis Bouchez le tacle, le porte-parole de la Boum livre son ressenti, le personnel soignant en colère après ces événements, la jeune femme heurtée par un cheval lors de la Boum un revient avec une intention précise… Voici tous les détails dans notre dossier complet sur les événements de la Boum 2.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be