Abonnez-vous pour 1€

Quand les stars de NBA deviennent des super-héros Marvel (vidéos)

Vidéos
@AFP
@AFP

En partenariat avec Marvel, les stars de la NBA arboraient lundi des habits de super-héros : Russell Westbrook celui d’« Iron Man », Stephen Curry de « Mr Fantastic » et Julius Randle de « Black Panther » pour faire gagner respectivement Washington, Golden State et New York.

Pour l’occasion, la retransmission télévisée des matches s’est parée d’un habillage comics. Une fumée dessinait parfois la trajectoire d’un shoot à longue distance, des logos surgissait à chaque panier spectaculaire marqué – tel le « A fléché » des « Avengers » – et les prénoms des joueurs s’incrustait dans un rectangle blanc comme dans une BD.

Sixers soudés

Joel Embiid était dans un soir moyen (13 pts, 10 rbds), mais l’union a fait la force du côté de Philadelphie pour s’imposer face à Chicago (106-94) et conserver la tête à l’Est devant Brooklyn.

Au final, tels les « Avengers », les cinq titulaires ont chacun inscrit entre 13 et 21 points, signe d’un jeu collectif bien huilé.

Knicks déchaînés

Personne ne les a vus venir cette saison et ils sont actuellement dans une grande forme : les Knicks ont aligné une 12e victoire en 13 matches sur le parquet des Grizzlies (118-104) pour conforter leur 4e place à l’Est.

Une fois de plus, ce succès a porté la griffe de leur « Black Panther » Julius Randle (28 pts, 6 rbds, 6 passes), qui a trouvé un soutien précieux en son « Daredevil » Derrick Rose, très affûté en sortie de banc (25 pts, à 11/15 aux tirs).

Quant à la redoutable défense, elle a attrapé dans ses filets le jeune « Spiderman » de Memphis (9e à l’Ouest), Ja Morant (8 pts, réduit à 2/13).

New York devance Atlanta (5e) qui a battu Portland (123-114), grâce à son shooteur italien Danilo Gallinari, qui a décoché, tel « Hawkeye », des flèches vénéneuses (28 pts, 7/10 derrière l’arc), et à son « Ant-Man » Trae Young qui s’est encore faufilé partout (21 pts, 11 passes).

Wizards vitaminés

Non content d’enchaîner les triples-doubles – il en est à 32 cette saison, le 178e de sa carrière à trois du record historique d’Oscar Robertson – Westbrook, « Iron Man » à tout faire de Washington, se prend d’en réaliser des très rares, en témoigne celui réussi contre Indiana (14 pts, 24 passes, 21 rbds) qui a largement contribué à la victoire (154-141).

C’est la 3e fois dans l’histoire de la ligue qu’est réussi un « TD » avec un minimum de 20 passes et 20 rebonds. Le légendaire Wilt Chamberlain fut le premier à y parvenir, « RussWest » l’aura fait deux fois. Des statistiques folles, qui l’assurent à 7 matches de la fin de la saison régulière, même s’il venait à ne pas les jouer, de la finir en triple double de moyenne. Et ce pour la 4e fois sur les cinq derniers exercices.

A ses côtés, le Japonais Rui « Ronin » Hachimura (27 pts) et Bradley « Spiderman » Beal (26 pts) ont été de précieux relais offensifs dans ce duel important dans la lutte pour les barrages, les Wizards (10e) se rapprochant à une demi-victoire des Pacers, dont la défense poreuse a rendu vains les efforts de Domantas Sabonis (32 pts, 20 rbds, 9 passes) et Caris LeVert (33 pts).

Warriors déterminés

A l’Ouest un même type de confrontation opposait La Nouvelle-Orléans (11e), qui se bat pour finir barragiste, à Golden State (8e), soucieux d’y assurer sa présence. Et ce sont les Warriors qui l’ont emporté avec autorité (123-108).

Un succès dû à Curry, son inévitable « Mr Fantastic », qui a dépassé pour la 9e fois cette saison la barre des quarante points (41, 8 passes), bien aidé par Draymond Green, généreux dans l’effort comme « Captain America » avec un triple-double à la clé (10 pts, 15 passes, 13 rbds).

Côté Pelicans, le jeune Zion Williamson a comme souvent été fort comme « Hulk », mais sans suffisamment se mettre en colère pour tout écraser sur son passage (32 pts, 8 rbds).

Notre sélection vidéo