Abonnez-vous pour 1€

Une fusée chinoise en orbite autour de la Terre est incontrôlable: elle pourrait s’écraser n’importe où sur la planète!

Isopix
Isopix

La fusée Long March 5B mesure 30 mètres de long et pèse 21 tonnes, des caractéristiques impressionnantes. Celle-ci a permis à la Chine de mettre sur orbite le module Tianhe mercredi dernier. Toutefois, la gigantesque fusée est également sur orbite et les experts craignent désormais qu’elle ne rentre à nouveau dans notre atmosphère de façon incontrôlable.

Elle pourrait alors tomber n’importe où sur Terre, notamment dans des zones habitées. « L’étage central de la Long March 5B est sept fois plus massif que le 2e étage de la Falcon 9, dont on a beaucoup parlé ces derniers jours quand il a survolé Seatlle et a déversé un peu de son carburant sur l’État de Washington », détaille l’observateur de vols spatiaux Jonathan McDowell.

Un contrôle nécessaire

La fusée serait en orbite autour de la Terre toutes les 90 minutes et passe notamment au-dessus de New York, Madrid, Pékin, mais aussi au-dessus du Chili et de Wellington. Lorsqu’elle sortira de son orbite, elle se détruira dans l’atmosphère et des débris pourraient retomber. Pour McDowell, il est « inacceptable » de laisser la fusée rentrer sans contrôle dans notre atmosphère.

Holger Krag, chef du bureau du programme de sécurité spatiale de l’Agence spatiale européenne, a déclaré : « Il est toujours difficile d’évaluer la quantité de masse restante et le nombre de fragments sans avoir conçu l’objet, mais il serait raisonnable de dire qu’il restera entre 20 et 40 % de la fusée. » La Chine vise à achever sa station spatiale d’ici la fin de 2022, après le lancement d’autres modules. Une fois terminée, la station spatiale Tiangong orbitera autour de la Terre à une altitude de 340 à 450 kilomètres.

Notre sélection vidéo