Abonnez-vous pour 1€

Test de «Stitchy in Tooki Trouble»: un jeu belge sur Switch

Un jeu simple mais efficace
Un jeu simple mais efficace - Stitchy in Tooki Trouble

Le studio Polygoat, basé à Peer, livre un jeu de plateformes disponible exclusivement sur la Nintendo Switch. Avec un univers très coloré, la direction artistique fait penser à celle de Crash Bandicoot avec ses totems et idoles exotiques ainsi que des caisses en bois contenant des bonus. Mais à la différence du jeu emblématique de la Playstation 1, Stitchy in Tooki Trouble se joue en 2D même si la sensation de profondeur est bien présente grâce à un second plan dynamique. On sent le travail soigné sur les décors et les environnements qui composent les 3 mondes comptant chacun 9 niveaux (+1 caché). Chaque monde se clôture par un combat contre un boss et le jeu se termine en affrontant Tooki lui-même.

Le gameplay est classique et efficace. Déplacements, saut, double saut et attaque « tombante ». Pas de course mais la possibilité de marcher en sollicitant le joystick avec finesse. On retrouve des éléments d’inspiration de Super Mario ou Donkey Kong. Les pièces ou bananes étant ici remplacées par des épis de maïs à collecter. La difficulté du titre est minime et il se boucle en moins de 3h. Un jeu que l’on conseille principalement aux plus jeunes ou aux amoureux inconditionnels des jeux de plateformes.

Stitchy in Tooki Trouble est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch au prix de 12,99 euros

Notre sélection vidéo