Abonnez-vous pour 1€

«La Boum 3»: des milliers de jeunes ont profité de la soirée à Flagey

Vidéo
Les jeunes se sont réunis massivement à Flagey.
Les jeunes se sont réunis massivement à Flagey. - Z.-Z. Z.

Le couvre-feu a pris fin et a été remplacé par une interdiction de rassemblement pour les groupes de plus de 3 personnes pendant la nuit. Pour le plus grand plaisir de L’Abîme, organisateur de « La Boum 2 », qui a fêté les assouplissements des mesures corona avec l’événement « La fin du couvre-feu, ça se fête », sur la Place Flagey de Bruxelles ce samedi soir.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que de nombreux jeunes ont répondu présents. Rapidement, en début de soirée, la place est devenue noire de monde, et les gens ont continué a afflué durant la soirée : « Ça va finir comme au Bois de la Cambre ».

En début de soirée, la police était déjà présente en nombre, mais se contentait d’observer la situation de loin. Il n’y avait d’ailleurs par de raison d’intervenir.

L’ambiance était même bon enfant. Un groupe s’est même permis une petite chorégraphie sur le titre « Danser encore » de HK. « On est là pour profiter du moment, on a besoin de retrouver notre liberté, de revoir du monde », nous expliquait Laetitia.

Le Youtubeur Loris, bien connu des jeunes, était de la partie, pour le plus grand bonheur de ses fans.

> Plus de photos et vidéos sur LaCapitale.be

L’ambiance était plus festive que jamais. « Les gens sont heureux, contents d’être là. On ne se rend pas compte à quel point ce moment est historique ! Ça fait tellement longtemps qu’on est privé de liberté », s’exclamait un jeune.

La police est restée attentive, mais la fête s’est poursuivie sans intervention majeure. Le mot d’ordre des policiers était la tolérance.

Vers 22 heures, les policiers ont invité les fêtards à quitter les lieux. « On est dans le dialogue. On ne vous demande pas de rentrer chez vous mais de quitter les lieux. Les rassemblements ne sont pas autorisés, on l’a toléré jusqu’à présent », expliquait la police « On essaye de faire autrement qu’avec le Bois de la Cambre »

La police a privilégié le dialogue tout au long de la soirée. « Ça fait 7 mois qu’il y a le couvre-feu ! On ne pouvait plus rien faire ! Enfin c’est terminé ! Il fallait fêter ça », affirmait Thomas.

De nombreux fêtards étaient encore sur place, sur le coup de 23 heures, mais le bourgmestre de Bruxelles ne voulait pas d’une intervention policière, malgré la présence d’un noyau dur, déterminé à profiter des températures clémentes.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be