Abonnez-vous pour 1€

Arnaud Bodart et Michel-Ange Balikwisha réagissent à la mise à l’écart de certains joueurs du Standard: «Parfois, une piqûre de rappel fait du bien!»

Arnaud Bodart et Michel-Ange Balikwisha réagissent à la mise à l’écart de certains joueurs du Standard: «Parfois, une piqûre de rappel fait du bien!»

La semaine suivant la gifle encaissée à Ostende a été mouvementée au Standard. Logiquement frustré de la prestation de ses ouailles, Mbaye Leye a décidé de prendre plusieurs décisions fortes. Notamment en écartant plusieurs joueurs de son groupe.

Après une altercation avec Patrick Asselman lors de la joute amicale face à Westerlo, le jeune William Balikwisha a été prié d’aller s’entraîner avec les Espoirs jusqu’en fin de saison. Mehdi Carcela, pourtant encensé par le coach sénégalais depuis sa prise de fonction, a été contraint de s’entraîner à part pendant deux semaines. Maxime Lestienne, quant à lui, a été mis au repos forcé pour la réception de La Gantoise…

Et ces choix ont visiblement eu leur petit effet sur le groupe liégeois, puisqu’il a enfin montré du caractère face aux hommes de Vanhaezebrouck. Après cette victoire, Arnaud Bodart est revenu sur la semaine compliquée vécue par les Rouches. « C’est toujours difficile de parler sur l’aspect disciplinaire, tout simplement parce que notre rôle est d’accepter les règles du staff. L’entraîneur a posé des choix, pour nous forcer à prendre conscience de certaines choses. Quand une défaite comme celle d’Ostende arrive, tu sais qu’il y aura des conséquences. Certains ont été mis de côté et nous en avons déjà parlé. Je suis sûr qu’ils reviendront très rapidement dans le groupe car nous aurons besoin de tout le monde pour concrétiser nos objectifs. »

Autre grand artisan de cette victoire face aux Buffalos, Michel-Ange Balikwisha est assez mal placé pour parler de ces événements. En effet, le jeune Liégeois a déjà été dans cette situation et, désormais, c’est son propre frère qui est écarté du noyau… Mais, très lucide, l’ailier ne perd pas espoir de revoir bientôt William à l’entraînement. « J’ai connu la mise à l’écart, je me suis excusé et j’ai pu faire mon retour. Parfois, une piqûre de rappel fait du bien, il faut l’accepter et se remettre en question. Je suis certain que les écartés vont retrouver le groupe dans les jours qui viennent. Est-ce que j’ai parlé à William de tout cela ? Non, pas vraiment. Je suis triste pour lui mais il sait désormais ce qu’il doit faire. Dans une carrière, tu sais que de tels événements peuvent se produire, l’important est d’en tirer les bonnes conclusions ».

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo